Institut régional du travail social

Institut régional du travail social

Histoire et statut
Composante Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale
Fondation 22 août 1986
Type École de la fonction publique française
Domaine Social et Sports
Études
Accès Concours ou étude du dossier ou un entretien individuel
Diplômes délivrés Niveau 3 à 6
Profession Travailleur social
Étudiants 50 000[1]
Localisation
Pays Drapeau de la France France

En France, un Institut régional du travail social (IRTS) a pour mission d'assurer une formation initiale, continue ou en apprentissage pour les futurs travailleurs sociaux. Les IRTS ont vocation à encourager la transversalité interprofessionnelle par une reconnaissance mutuelle des formations ainsi que de leurs champs de compétence respectifs.

L’IRTS permet aux collégiens et lycéens qui veulent rapidement entrer dans la vie active, d'obtenir un diplôme et d'exercer une profession dans le domaine du social. Cela concerne aussi les jeunes en difficulté scolaire et sans diplôme, les titulaires d'un CAP ou d'un baccalauréat professionnel qui pourront finaliser leur cursus en formation initiale ou en apprentissage.

Pour cela, les IRTS proposent des sessions d'échanges sur les pratiques et s'appliquent à rassembler les étudiants provenant de formations différentes lors de cours relevant de troncs communs. Les IRTS proposent un ensemble de différents niveaux de formations.[2]

HistoireModifier

En France, un Institut Régional du Travail Social a pour mission d'assurer la formation permettant la délivrance de diplômes sociaux professionnels. Un Institut Régional de Travail Social est administré par une association à but non lucratif de la loi 1901.

Cette mission est fixée par l’arrêté du . Depuis 2002, il est par ailleurs possible pour les professionnels de valider leurs diplômes par validation des acquis de l'expérience[1].

Depuis 2020, pour les diplômes d’État post-bac, la sélection se fait sur dossier et entretien via la procédure Parcoursup. L’entretien permet d’évaluer la motivation du candidat et son aptitude pour le métier. Aucun diplôme n'est exigé pour les diplômes d’État de niveau 3 et 4, ils sont accessibles sans le bac[3].

Diplômes délivrésModifier

Les formations dispensées dans un IRTS sont accessibles avec ou sans le baccalauréat[4]. On peut y accéder soit sur concours, soit sur étude du dossier ou un entretien individuel. Les passerelles entre les diplômes d’État (DE) de niveau 5 sont possibles afin de permettre aux étudiants de changer rapidement d’orientation s’ils le souhaitent[5],[6],[7].

Diplômes sociaux de niveau 6Modifier

  • Certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement social (CAFDES)
  • Certificat d'aptitude aux fonctions de responsable d'unité d'intervention sociale (CAFERUIS)
  • Diplôme d'État en Ingénierie Sociale (DEIS)
  • Diplôme d'État Supérieur de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport - spécialité : animation socio-éducative et culturelle (DESJEPS)

Diplômes sociaux de niveau 5Modifier

Diplômes sociaux de niveau 4Modifier

  • Diplôme de moniteur-éducateur (DEME)
  • Certificat d'aptitude aux fonctions de moniteur-éducateur (CAFME)

Diplômes sociaux de niveau 3Modifier

Liste des écolesModifier

Il existe en France, 22 Instituts Régionaux de Travail Social (IRTS) dans chaque région qui assurent chaque année la formation d’environ 50 000 étudiants et professionnels.[1]

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Institut Régional de Travail Social (IRTS) : 870 établissements - Sanitaire-social », sur Annuaire Sanitaire et Social (consulté le 24 février 2021)
  2. « IRTS - Institut Régional du Travail Social », sur www.aladom.fr (consulté le 24 février 2021)
  3. « Les écoles du social », sur www.onisep.fr (consulté le 24 février 2021)
  4. « Formations et métiers de l'animation et du sport », sur www.jeunes.gouv.fr (consulté le 24 février 2021)
  5. « École du Secteur Social : tout sur ces établissements ! », sur diplomeo.com (consulté le 24 février 2021)
  6. « Les diplômes professionnels de l'animation », sur Emploipublic.fr (consulté le 24 février 2021)
  7. « Les diplômes de l'animation », sur www.onisep.fr (consulté le 24 février 2021)