Ouvrir le menu principal

Institut de la communication et des médias

Institut de la communication et des médias
Histoire et statut
Fondation
1996[1]
Type
école de journalisme
Localisation
Localisation
Pays

Géolocalisation sur la carte : Grenoble-Alpes Métropole

(Voir situation sur carte : Grenoble-Alpes Métropole)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Chiffres-clés
Étudiants
500
Divers
Membre de

L'Institut de la communication et des médias (ICM) est le bâtiment qui héberge le département Sciences de l'information et de la communication et le département Journalisme (École de journalisme de Grenoble) de l'UFR LLASIC de l'Université Grenoble-Alpes ainsi que le Gresec. Situé au 11 avenue du-8-mai-1945[2] à Échirolles, près de Grenoble, il est l'un des quatorze établissements français reconnus par la profession.

HistoireModifier

Lancé en 1996 dans le cadre du plan université 2000[3], la construction du bâtiment émane de la volonté de la communauté d'agglomération de Grenoble de rééquilibrer les flux d'étudiants dans l'agglomération, qui héberge environ 60 000 étudiants. Cette « délocalisation » à Échirolles soulage donc le domaine universitaire de Grenoble installé à Saint-Martin d'Hères, sur lequel se concentre la plupart des bâtiments universitaires de Grenoble, et renforce le sud de l'agglomération. En septembre 2011, une extension a vu le jour ; elle comprend au rez-de-chaussée un grand amphithéâtre ouvert sur la ville et au premier étage le pôle journalisme consacré à l’École de journalisme de Grenoble (EJDG).

Formations et rechercheModifier

Le département Sciences de l'information et de la communication propose de nombreuses formations en information et en communication :

  • Licence Information et communication (3e année seulement)
  • Licence professionnelle Ecritures électroniques - webmestre éditorial (3e année seulement)
  • Master Communication d'entreprise pour professionnels
  • Master Communication d'entreprise
  • Master Audiovisuel et médias numériques
  • Master Communication scientifique et technique
  • Master Documentaire de création
  • Master Sciences de l'information et de la communication
  • Master Communication et management à l'international
  • Master Communication d'entreprise pour professionnels à l'international

École de journalismeModifier

Le département de journalisme, "École de journalisme de Grenoble" (EJDG) dispense le master Journalisme qui est une des 14 formations reconnues par la profession en France.

Les cours du master sont assurés par des enseignants-chercheurs spécialistes du journalisme, et par de nombreux professionnels des médias nationaux et locaux. Les étudiants apprennent aussi leur métier à travers des expériences professionnelles valorisées au sein du cursus. Ils bénéficient aussi d'un important matériel et de terrains de pratiques comme l'émission hebdomadaire Microcité sur Radio Campus Grenoble, un partenariat avec TéléGrenoble Isère, avec RCF mais aussi avec les quotidiens Le Dauphiné libéré et Le Progrès.

Le 17 février 2018, l'équipe de football de l'école de journalisme de Grenoble emmenée par Louis Tellier et Alexandre Muffon, a pris le meilleur sur Lannion et remporté le tournoi inter-écoles de journalisme pour la première fois de son histoire[4].

GresecModifier

L'ICM bénéficie de la présence du Gresec. Ce laboratoire, internationalement reconnu dans le domaine des sciences de l'information et de la communication, regroupe des chercheurs qui enseignent dans les formations de l'UFR des Sciences de la communication. Le Gresec est aussi chargé de la formation des doctorants.

Anciens élèvesModifier

  • Mélissa Theuriau
  • Philippe Pecoul, rédacteur en chef du magazine Sept à huit
  • Nicolas Vaudaux, TNT sport
  • Anthony Bloch, RTL
  • Sebastien Deurdilly promu codirecteur général de Havas Productions depuis mai 2017[5]
  • Sebastien Pittion, ingénieur, auteur du livre Applications mobiles avec Cordova et PhoneGap

AccèsModifier

L'institut est desservi par la ligne A du tramway de Grenoble, ainsi que par les lignes de bus C7, 66 et 68.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier