Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Incorporation.

L’incorporation est un phénomène par lequel un mot, habituellement un verbe, forme un mot composé avec, par exemple, son complément d'objet direct, tout en conservant sa fonction syntaxique originale.

L’incorporation est au centre de nombreuses langues polysynthétiques, notamment en Amérique du Nord et en Sibérie, bien qu’une langue puisse être polysynthétique sans utiliser l’incorporation.

On trouve ce phénomène dans certaines langues d'Europe (telles que le catalan) de façon résiduelle, ainsi que dans quelques langues sino-tibétaines telles que le japhug.


Incorporation d'un nom

Quand un nominal est ajouté à un verbe pour former un verbe complexe, on dit ça l'incorporation nominale[1]. Il y a quatre types de l'incorporation nominale:

1) La Composition: Un verbe s'incorpore à son objet direct. Ça nous donne un verbe composé intransitif. [2] Par exemple, dans la langue anglaise, on prend le verbe "sit" et son objet direct "baby", et on fait le verbe composé "to babysit"[3].

2) Verbe Transitif: Les verbes transitifs sont incorporés avec les objets, qui nous donne un autre verbe transitif. Par exemple, dans la langue Tupinambá, on prend l'expression "I washed his face" et avec l'incorporation, ça devient "I face-washed him". L'objet direct était "his face", mais maintenant, l'objet direct est "him"[4].

3) Utilisation d'un pronom: on remplace l'objet direct avec un pronom. On dit ça la manipulation de la structure du discours.  Un nom dans la phrase qui était utilisé avant est remplacé par un pronom. Par exemple, si on utilise la phrase, "Je bois des boissons alcoolisées", avec l'incorporation, ça devient "Je les bois"[4].

4) Classificatoire: dans ce type d'incorporation, le nom est plus vague, et le verbe donne seulement la catégorie du nom. Par exemple, dans la phrase, "Je veux un chien" le verbe correspond à l'objet direct, qui est seulement une catégorie (chien)[4].


Notes et référencesModifier

  1. (en) Diane Massam, « Incorporation and Pseudo-Incorporation in Syntax », Oxford Research Encyclopedia of Linguistics,‎ (DOI 10.1093/acrefore/9780199384655.013.190, lire en ligne, consulté le 7 avril 2019)
  2. (en) Diane Massam, « Noun Incorporation: Essentials and Extensions », Language and Linguistics Compass, vol. 3, no 4,‎ , p. 1076–1096 (ISSN 1749-818X, DOI 10.1111/j.1749-818X.2009.00140.x, lire en ligne, consulté le 7 avril 2019)
  3. (en) « Incorporation (linguistics) », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  4. a b et c Marianne Mithun, « The Evolution of Noun Incorporation », Language, vol. 60, no 4,‎ , p. 847–894 (ISSN 0097-8507, DOI 10.2307/413800, lire en ligne, consulté le 7 avril 2019)