Inés de Ayala, également connue sous le nom de Inés Pérez de Ayala y Enríquez née vers 1410[1], 5e dame de Casarrubios del Monte était la fille de Merina de Cordoue, une noble dame de la cour de Castille, et de Fadrique Enríquez de Mendoza et la sœur de Diego Fernández de Córdoba, un chevalier de l'ordre de Calatrava.


Inés Pérez de Ayala
Image illustrative de l’article Inés de Ayala
Blason de la famille Ayala.

Titre 5e dame de Casarrubios del Monte
Prédécesseur Marina Fernández de Córdoba y Ayala
Biographie
Nom de naissance Inés Pérez de Ayala
Naissance vers 1410
Père Fadrique Enríquez de Mendoza, 2e seigneur de Medina de Rioseco
Mère Marina Fernández de Córdoba y Ayala, 4e dame de Casarrubios del Monte
Conjoint Pedro Fernández de Velasco

En 1440, lors de la guerre de succession castillane, Inés a accompagné le roi Juan II de Castille dans sa campagne militaire contre son neveu Alphonse V d'Aragon. Elle a participé à plusieurs batailles, dont celle de Olmedo[2], où elle a été gravement blessée. Malgré cela, elle a continué à se battre et a même sauvé la vie du roi en le protégeant avec son propre corps[3].

Inés de Ayala a également joué un rôle important dans la négociation de la paix entre Juan II et Alphonse V. Grâce à sa connaissance de la langue et de la culture aragonaise, elle a été en mesure de servir d'interprète et de médiatrice entre les deux parties.

Inés s'est mariée avec Pedro Fernández de Velasco[4], le comte de Haro, avec qui elle a eu dix enfants. Elle était très impliquée dans l'éducation de ses enfants, veillant à ce qu'ils reçoivent une formation de qualité ainsi qu'une éducation catholique. Deux de ses fils, Bernardino Fernández de Velasco et Carlos Fadrique de Velasco, ont joué un rôle important dans l'histoire espagnole.

Liens externes modifier

Notes et références modifier

  1. (ca) Jaume Sobrequés i Callicó et Mercè Morales i Montoya, contes, reis, comtesses i reines de Catalunya, Barcelone, Editorial Base, coll. « Base Històrica », , 272 p. (ISBN 978-84-15267-24-9), p. 173
  2. (es) Vicens Vives, Jaume, , Pamplona: Urgoiti editores., 2003 (ISBN 84-932479-8-7.), p. 152
  3. (es) Vicens Vives, Jaume, , Pamplona: Urgoiti editores., 2003 (ISBN 84-932479-8-7), p. 267
  4. (es) Francisco CAÑAS GÁLVEZ, , Madrid, Sílex ediciones, S.L., 2010 (ISBN 978-84-7737-248-6).

Voir aussi modifier