Impur est une revue littéraire fondée par Laurent Schang et Bruno Deniel-Laurent qui a publié deux numéros en 2008 à 2009, et un hors-série en 2011.

Impur se définit comme une revue spécialisée dans les « littératures désinstallées » : récits d’exilés, d’expatriés, d’immigrés, « paroles d’arpenteurs du monde », carnets de voyage. Chaque numéro se présente sous un format livre de 128 pages et intègre un dossier consacré à un pays ou une région du monde.

La revue a notamment publié des textes de Tariq Ali, Pierre Jourde, Houria Bouteldja, Tai-Luc, Laurent Maréchaux, Kei'ichirō Hirano, Agnès Giard, Fan Wu (en), Jean-Jacques Langendorf, Matthieu Baumier ou Roger Faligot.

PublicationsModifier

Numéro 1 - Japon(s) - 2008Modifier

Pierre Jourde (« Nagazaki ») - Agnès Giard (« Sommes-nous une nation d'eunuques ? ») - Syoka / Laurent James (« Nippone Mélancolie ») - Kei'ichirō Hirano (« Sur Mishima ») - Laurent Schang (« Un autiste à Tokyo ») - Sarah Vajda (« Ariel au Japon, hommage à Jean Pinquié ») - Menahem Macina (« réflexions sur la violence juive ») - Laurent Maréchaux (« Des "Réprouvés" à l'Afghanistan ») - Jean-Pierre Théolier (« Tentatives en mémoire de Charlemagne Bokassa ») - Guillaume Orignac (« Thomas Pynchon ou le cristal des voix humaines ») - Frédéric Dufoing et Frédéric Saenen (« De la Belgique »)

Numéro 2 - Chine(s) - 2009Modifier

Houria Bouteldja (entretien) - Laurent Schang (« La Guerre au-delà des règles ») - Roger Faligot (« Se laisse manipuler qui veut bien ») - Jean-Pierre Théolier (« J'assiste à un désastre lent ») - Faty (« Commémoration ») - Tai-Luc (« Ma Chine en quelques bribes ») - Fan Wu (en) (« La Petite robe noire ») - Sarah Vajda et Mathieu Grimpet (« Sur le Terminal des Anges ») - Matthieu Baumier (« Ghana - Carnets d'Exil ») - Guillaume Orignac (« Portrait en miroir brisé de Patrick Deville ») - Eric Sardar (« Indonésie - Journal Aléatoire ») - Jean-Jacques Langendorf (« Eloge d'Olrik ») - Tariq Ali (« Une pensée pour Edward Saïd »)

Hors-SérieModifier

Ecrits Afghans, coédition Le Polémarque, textes de Jean-Jacques Langendorf et Laurent Schang, 2011[1].

Notes et référencesModifier

  1. [1], La Vie littéraire, recension des Ecrits afghans.