Ouvrir le menu principal
Ignace Murwanashyaka
Ignace Murwanashyaka.jpg
Ignace Murwanashyaka en 2009.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
MannheimVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata

Ignace Murwanashyaka, né le à Butare (district de Ngoma, Rwanda) et mort le à Mannheim (Allemagne)[1], est un militaire rwandais, chef rebelle hutu, président des Forces démocratiques de libération du Rwanda, opérant en République démocratique du Congo lors de la deuxième guerre du Congo.

BiographieModifier

En novembre 2005, le Conseil de sécurité des Nations unies a pris des sanctions contre des rebelles hutus rwandais et des miliciens congolais. Ignace Murwanashyaka est inscrit sur cette « liste noire » ; il a fait l’objet de sanctions : gel des avoirs à l’étranger et interdictions de voyager[2].

Le , Ignace Murwanashyaka et son adjoint Straton Musoni (48 ans), soupçonnés de crimes de guerre et crime contre l'humanité, sont arrêtés dans la région de Stuttgart et de Karlsruhe en Allemagne, où ils résidaient de longue date. Ils étaient recherchés par Interpol à la demande de Kigali. Ils sont soupçonnés d'avoir assumé le commandement des FDLR, « milices paramilitaires » impliquées dans les guerres civiles au Rwanda et en République démocratique du Congo. L'implication de Murwanasyaka dans le génocide rwandais est peu probable, celui-ci n'ayant pas été présent sur le continent africain pendant la période. Il est en effet soupçonné de s'être impliqué dans le FDLR à la suite de la deuxième guerre du Congo.

Jugé en Allemagne, il est condamné le 28 septembre 2015 à 13 ans de prison[3] par une cour de Stuttgart.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier