IC 1042
Image illustrative de l’article IC 1042
La galaxie lenticulaire IC 1042.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Vierge
Ascension droite (α) 14h 40m 39,0s[1]
Déclinaison (δ) 03° 28′ 11″
Magnitude apparente (V) 13,6 [2]
14,6 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,81 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 1,1 × 1,1[2]
Décalage vers le rouge 0,026651 ± 0,000009[1]
Angle de position N/A[2]

Localisation dans la constellation : Vierge

(Voir situation dans la constellation : Vierge)
Astrométrie
Vitesse radiale 7 990 ± 3 km/s [1]
Distance 121,13 ± 8,48 Mpc (∼395 millions d'al)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie S0?[1],[3] S0[2] SB0[4]
Dimensions environ 41,9 kpc (∼137 000 al)[a]
Découverte
Découvreur(s) Stéphane Javelle [3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 52433
UGC 9457
MGC 1-37-46
CGCG 47-135
Arp 171
KCPG 431A[2]
Liste des galaxies lenticulaires

IC 1042 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation de la Vierge. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 8 213 ± 16 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 121,1 ± 8,5 Mpc (∼395 millions d'al)[1]. Cette galaxie a été découverte par l'astronome français Stéphane Javelle en 1891.

Selon la base de données Simbad, IC 1042 est une radiogalaxie[5].

Les galaxies IC 1042 et NGC 5718 figurent dans l'atlas des galaxies particulières de Halton Arp sous la cote Arp 171[6]. Arp utilise cette paire comme un exemple de galaxies avec des queues diffuses, un phénomène qui se produit dans des galaxies en interaction gravitationnelle[3], ce qui est sans doute le cas, car avec une vitesse radiale de (8196 ± 2) km/s[7] NGC 5718 est à peu près à la même distance de la Voie lactée que IC 1042.

À ce jour, une mesure non basée sur le décalage vers le rouge (redshift) donne une distance d'environ 65,600 Mpc (∼214 millions d'al)[8]. Cette valeur est très à l'extérieur des valeurs de la distance de Hubble. Notons que c'est avec la valeur moyenne des mesures indépendantes, lorsqu'elles existent, que la base de données NASA/IPAC calcule le diamètre d'une galaxie.

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. Les données utilisées par le site NASA/IPAC sont basées uniquement sur des publications scientifiques et, en qui concerne le diamètre des galaxies, elles sont parfois inexactes. Le calcul de tous les diamètres est basé sur la moyenne des mesures de distances indépendantes du décalage vers le rouge, lorsqu'elles existent. Certaines fois, l'écart type des échantillons est plus grand que la moyenne et souvent il vaudrait mieux choisir la distance de Hubble pour faire ce calcul. Ici par exemple, la seule mesure indépendante est de 65,6 Mpc et ce n'est sûrement pas la distance d'IC 1042. Si on utilise la distance de Hubble de 121,1 Mpc, on obtient un diamètre d'environ 41,9 kpc (∼137 000 al) au lieu de 22,69 kpc indiqué sur le site.

Références modifier

  1. a b c d e et f (en) « Results for object IC 1042 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke», IC 1000 à 1099 », sur astrovalleyfield.ca (consulté le )
  3. a b c et d (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, IC 1042 » (consulté le ).
  4. (en) « IC 1042 sur HyperLeda » (consulté le )
  5. (en) « Simbad, IC 1042 -- Radio Galaxy » (consulté le )
  6. Arp Halton, « Atlas of Peculiar Galaxies », Astrophysical Journal Supplement, vol. 14,‎ , table 1, p10 (DOI 10.1086/190147, Bibcode 1966ApJS...14....1A, lire en ligne)
  7. (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 5718 (consulté le )
  8. « Your NED Search Results. Distance Results for IC 1042 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier