Hurry On

étalon Pur-sang

Hurry On ( – 1936) est un cheval de course pur-sang britannique.

Hurry On
Informations
Espèce
Race
Sexe
Date de naissance
Date de décès
Père
Marcovil (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Tout suite (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Captain Cuttle (en)
Coronach (en)
Call Boy (en)
Toboggan (en)
Pennycomequick (en)
Instantaneous (d)
PrecipitationVoir et modifier les données sur Wikidata
Propriétaire
James Buchanan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Carrière de courses modifier

Ce poulain très imposant, toisant environ 1,72 mètre au garrot avait été acquis yearling par James Buchanan, producteur de Scotch whisky puis au Baron Woolavington, pour la somme de 500 guinées. Né tard dans l'année, un , Hurry On n'a pas couru à l'âge de deux ans et ne fut pas engagé dans le Derby d'Epsom. Mais il demeura invaincu tout au long de son année de trois ans, remportant notamment le St. Leger Stakes à Newmarket et la Jockey Club Cup. Le légendaire Fred Darling le tenait pour le meilleur pur-sang qu'il ait jamais entraîné.

Origines modifier

Au haras modifier

Issu de Marcovil, un étalon assez ordinaire, et d'une poulinière, Tout Suite, demeurée inédite, Hurry On a relancé la lignée de Matchem[1] grâce à ses talents de reproducteur. La première jument qu'il couvrit donna naissance, au printemps suivant, à Captain Cuttle, le premier de ses trois fils à remporter le derby d'Epsom, et il ne cessa de donner des chevaux doués autant pour la course que pour l'élevage. Il devient Tête de liste des étalons en Angleterre et en Irlande en 1926, alors que ses services sont facturés à 200 guinées[2] la saillie, un chiffre conséquent à l'époque.

Parmi ses meilleurs produits, citons année où son fils Coronach égale Captain Cuttle à Epsom. Il engendre un troisième gagnant du Derby, Call Boy, ainsi que

Parmi ses poulains notables :

  • Captain Cuttle (GB) 1919, vainqueur du Derby d'Epsom, exporté vers l'Italie
  • Coronach (GB) 1923, derby winner qui a engendré deux vainqueurs du Derby italien avant d'être vendu et exporté vers la Nouvelle-Zélande, où il a été un bon père qui a produit 16 gagnants de stakes pour 23 victoires[1],[3].
  • Call Boy (GB), 1924, vainqueur du Derby d'Epsom,
  • Defoe (GB) 1926, étalon réputé en Nouvelle-Zélande
  • Excitement (IRE) 1927, étalon réputé en Australie, père de Russia (Melbourne Cup) et d'autres
  • Hunting Song (IRE) 1919, tête de liste des étalons en Nouvelle-Zélande pendant six années successives
  • Precipitation, un bon cheval de course et un étalon qui a maintenu la lignée de Matchem
  • Roger De Busli (GB) 1920, exportés vers l'Australie, père de Rogilla

Du côté des femelles, il a donné des éléments de valeur telles deux vainqueurs des Oaks d'Epsom, Pennycomequick et Toboggan, et deux vainqueurs des 1000 guinées Stakes, Plack et Cresta Run[4]. Ses filles ont elles aussi tracé au haras, donnant sept vainqueurs de classiques, et il fut tête de liste des pères de mères en Angleterre et en Irlande en 1938, 1944 et 1945.

Notes et références modifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Hurry On » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b Leicester 1969.
  2. Ruff guide du turf.
  3. ASB - Coronach (GB) Récupérées sur 2009-6-12
  4. Ahnert 1970.

Annexes modifier

Bibliographie modifier

  • [Leicester 1969] (en) Charles Leicester, Bloodstock Breeding [« De la race de l'élevage »], Londres, J. A. Allen & Co, .
  • [Ahnert 1970] (en) Rainer L. Ahnert, Thoroughbred Breeding of the World [« L'élevage de pur-sang du monde »], Allemagne, Pozdun Publishing, .

Articles connexes modifier