Ouvrir le menu principal
Le démon Humbaba, gardien de la forêt des Cèdres. Terre cuite du IIe millénaire avant J.-C. (musée du Louvre).

Dans la mythologie mésopotamienne, Humbaba est le démon gardien de la forêt des résineux où vivent les dieux. Cette charge lui a été confiée par le dieu du vent et de la grande montagne Enlil. Son aspect effrayant et des armes surnaturelles, 7 fulgurances dans la version ancienne de l'Épopée de Gilgamesh ou 7 manteaux magiques dans la version ninivite permettaient de faire fuir les autres démons.

MythologieModifier

Il se pourrait que la figure d'Humbaba soit directement inspirée du dieu élamite Humban, le pays dont il est le gardien correspondant assez bien au territoire d'Élam (pays montagneux situé à l'est et parsemé de résineux)[1]. Comme pour le démon Pazuzu, l'image de Humbaba était diffusée sous forme d'amulettes protectrices. Le visage d'Humbaba a inspiré les Gorgones de la Grèce antique[2].

Épopée de GilgameshModifier

Article détaillé : Épopée de Gilgamesh.

Durant l'un des épisodes de l'Épopée de Gilgamesh, Gilgamesh accompagné d'Enkidu s'aventure dans la forêt des Cèdres pour tuer Humbaba. Alerté par leur présence, Humbaba se présente à eux. Il semble connaître ses deux assaillants et tente de les dissuader. Enkidu prend peur mais Gilgamesh l'affronte. Ils sont aidés dans leur combat par le dieu Shamash. Vaincu, Humbaba implore Gilgamesh de lui laisser la vie sauve, mais Enkidu le presse de l'achever, ce que fait Gilgamesh, juste après qu'Humbaba ait le temps de marmonner un dernier sort. Les deux vainqueurs retournent à Nippur avec le plus grand cèdre de la forêt et la tête d'Humbaba[3].

La mort de Humbaba et celle du taureau céleste envoyé par Ishtar auront pour conséquence d'attirer la colère des dieux sur les deux héros[4], particulièrement sur Enkidu : subitement frappé de langueur, il meurt peu après le retour à Uruk.

Autres nomsModifier

  • Humbaba (Akkadien, Babylonien sumérien)
  • Hubaba (Élamite)
  • Hum-ba, Humhum, Huwawa

À la télévisionModifier

  • Histoire avec Gilgamesh citée dans American Dad, saison 12, épisode 7 (Ninety North, Zero West)

Dans les jeux vidéoModifier

  • Final Fantasy VI, un des boss du jeu se fait appeler « Phunbaba », on le rencontre après la « destruction » des continents.
  • Final Fantasy X-2 où Humbaba représente une sorte de minotaure géant dans la plaine de la foudre. On l'appelle aussi Béhémoth.
  • Final Fantasy XIII où Humbaba est l'espèce la plus puissante des Béhémoths.
  • The Legend of Zelda: Twilight Princess où Humbaba est un squelette d'une sorte de dragon ressuscité.

Notes et référencesModifier

  1. Bottéro 1992, p. 30
  2. Kovacs 1989, p. 5
  3. Kovacs 1989, p. 22
  4. Kovacs 1989, p. XX

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean Bottéro, L’Épopée de Gilgameš : Le grand homme qui ne voulait pas mourir, Gallimard, , 295 p. (ISBN 2-07-072583-9).
  • (en) Sarah B. Graff, Humbaba/Huwawa, , 251 p. (lire en ligne).
  • (en) Maureen Gallery Kovacs, The Epic of Gilgamesh, Stanford University Press, , 122 p. (ISBN 9780804717113, lire en ligne).

Article connexeModifier

Liens externesModifier