Howard Engel

écrivain canadien de roman policier
Howard Engel
Description de cette image, également commentée ci-après
Howard Engel en 2007.
Nom de naissance Howard Engel
Naissance
Saint Catharines (Ontario, Canada)
Décès (à 88 ans)
Toronto (Ontario, Canada)
Activité principale
Romancier, journaliste, producteur
Auteur
Langue d’écriture Anglais
Genres

Howard Engel, né le à Saint Catharines dans la province de l'Ontario et mort le à Toronto[1],[2], est un journaliste, un producteur de radio et un écrivain canadien de roman policier.

BiographieModifier

Howard Engel grandit à Saint Catharines dans la province de l'Ontario. Il étudie à l'université McMaster à Hamilton, dont il sort diplômé en 1955. Il est ensuite enseignant d'histoire et de littérature avant d'être journaliste pour la radio de la CBC. En 1960, il est affecté en Europe et travaille à Paris, à Londres, en Espagne et à Chypre.

De retour au Canada en 1967, il devient producteur d'émissions littéraires et culturelles pour la radio, notamment sur Ernest Hemingway, William Faulkner et Raymond Chandler. C'est son intérêt pour ce dernier qui le pousse à se lancer en 1980 dans l'écriture de romans policiers avec le roman The Suicide Murders où apparaît son héros récurrent, le détective canadien Benny Cooperman, dont les aventures s'étendent sur douze romans et quatre nouvelles. Cooperman est, comme Engel, le fils d'un marchand de vêtements et élevé à Saint Catharines[2].

Convaincu que les écrivains canadiens sont trop peu connus à l'étranger, il fonde avec d'autres la société Crime Writers of Canada. En 1986, il remporte le prix Arthur-Ellis pour Un privé chez les Algonquins (Murder Sees the Light), une enquête de Benny Cooperman sur un prédicateur américain réfugié au Canada.

ŒuvreModifier

RomansModifier

Série Benny CoopermanModifier

  • The Suicide Murders (1980)
  • The Random Game (1981)
  • Murder on Location (1982)
  • Murder Sees the Light (1984)
    Publié en français sous le titre Un privé chez les Algonquins, Monaco/Paris, Éditions du Rocher, coll. « Fenêtres sur nuit », 1991
  • A City Called July (1986)
    Publié en français sous le titre Benny Cooperman détective privé, Monaco/Paris, Éditions du Rocher, coll. « Fenêtres sur nuit », 1991
  • A Victim Must Be Found (1988)
  • Dead and Buried (1990)
  • There Was an Old Woman (1993)
  • Getting Away With Murder (1995)
  • The Cooperman Variations (2001)
  • Memory Book (2005)
  • East of Suez (2008)

Autres romansModifier

  • (avec sa seconde femme, Janet Hamilton, sous le pseudonyme commun de F. X. Woolf), Murder in Space, 1985[3]
  • Murder in Montparnasse (1992)
  • Lord High Executioner: An Unashamed Look at Hangmen, Headsmen, and Their Kind (1996)
  • A Child's Christmas in Scarborough (1997)
  • Mr. Doyle and Dr. Bell (1997)
    Publié en français sous le titre Mr Doll et Dr Bell, Paris, Éditions du Masque, coll. « Labyrinthes » no 139, 2005.
  • Crimes of Passion: An Unblinking Look at Murderous Love (2001)
  • The Man Who Forgot How to Read (2007)

NouvellesModifier

Série Benny CoopermanModifier

  • My Vacation in the Numbers Racket (1984)
  • The Three Wise Guys (1989)
    Publié en français sous le titre Les Trois Petits Malins, Paris, Revue Association 813 no 31, avril 1990
  • The Whole Megillah (1992)
  • My Brother's Keeper (2001), en collaboration avec Eric Wright

AdaptationsModifier

À la télévisionModifier

  • 1985 : Murder Sees the Light, d'après le roman éponyme.
  • 1986 : The Suicide Murders, d'après le roman éponyme.

BibliographieModifier

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Michael Fraiman, « Acclaimed Mystery Author Howard Engel Dies at 88 », sur The Canadian Jewish News, (consulté le 18 juillet 2019)
  2. a et b (en) « Howard Engel, author of the Benny Cooperman detective series, dead at 88 », sur CBC (consulté le 17 juillet 2019).
  3. (en) Page du Writers' Trust.
  4. « 1 - La revue 813 - 813 Le BLOG », sur 813 Le BLOG (consulté le 17 août 2020).
  5. Page de l'Encyclopédie canadienne.
  6. (en) Page de l'association.

Liens externesModifier