Ouvrir le menu principal

Le hors-texte désigne tout ce qui se retrouve à l'extérieur du texte d'un livre.

En imprimerieModifier

Un hors-texte, en imprimerie, peut être :

  • des gravures imprimées sur un papier de meilleure qualité (papier couché) intercalées dans un ouvrage ;
  • une impression sur un papier d'une autre couleur et folioté en chiffres romains, le reste de l'ouvrage étant lui, folioté en chiffres arabes.

Dans les études littérairesModifier

Dans le champ des études littéraires, ce que l'on nomme le hors-texte est liée aux notions entourant la paratextualité[1]. Cette question est notamment étudiée par Gérard Genette dans son ouvrage Seuils (1987)[2].

Comme son nom l’indique, le hors-texte représente tout ce qui se trouve à l’extérieur de la frontière du paratexte (quatrième de couverture, titre, préface, etc.). Le hors-texte est donc normalement considéré comme extradiégétique.

Notes et référencesModifier

  1. Pier, John. « Pragmatique du paratexte et signification », Études littéraires, vol. 21, no 3, 1989, p. 109-118.
  2. Gérard Genette, Seuils, Paris, Éditions du Seuil, 1987, 426 p. (ISBN 978-2-02-052641-8)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier