Hope (peinture)

tableau de George Frederic Watts
Hope
Assistants and George Frederic Watts - Hope - Google Art Project.jpg
Artiste
Date
Type
Matériau
Dimensions (H × L)
111,8 × 142,2 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Mouvement
No d’inventaire
N01640, NG1640Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

Hope (« Espoir » ou « Espérance ») est une peinture à l'huile réalisée par le peintre anglais George Frederic Watts. Ce dernier a achevé les deux premières versions de l'œuvre en 1886.

DescriptionModifier

Radicalement différent des traitements précédents, le tableau montre une silhouette féminine aux yeux bandés, assise sur un globe terrestre et jouant de la lyre dont seule une corde reste présente. Le fond est presque vide, ayant pour seule caractéristique visible une étoile. Watts utilise intentionnellement le symbolisme — courant artistique non traditionnellement associé à l'espoir — pour rendre ambigu le sens de l'œuvre.

VersionsModifier

Bien que Watts ait reçu de nombreuses offres d'achat du tableau, il avait accepté de donner ses œuvres les plus importantes à son pays et estimait qu'il serait inapproprié de ne pas inclure Hope. En conséquence, plus tard en 1886, Watts et son assistant Cecil Schott en peignent une seconde version. À la fin des travaux, Watts vend l'original et en donne la copie au South Kensington Museum, l'actuel Victoria and Albert Museum. Ainsi, cette deuxième version est mieux connue que l'originale et est désormais à la Tate Britain. Par la suite, au moins deux autres versions sont réalisées pour des ventes privées.

NotoriétéModifier

Au fur et à mesure que des reproductions de Hope commencent à circuler en grande quantité, le tableau devient une image très populaire. Malgré le déclin de la popularité de Watts dans les décennies suivantes, Hope reste influent. Plusieurs personnalités politiques comme Martin Luther King Jr., Jeremiah Wright ou Barack Obama, ont utilisé cette imagerie pour des sermons ou des discours.

Notes et référencesModifier