Holmger Knutsson

personnalité politique suédois

Holmger Knutsson (décennie 1210 mort en 1248) est un noble suédois issu de la famille royale et un prétendant au trône de suède pendant le règne d' Éric XI de Suède.

Holmger Knutsson
Image dans Infobox.
Détail de la couverture de la tombe de Holmger Knutson dans l'église de Skokloster, conservée au Musée historique de Stockholm.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activité
Famille
Père
Mère
COA sv Holmger Knutsson.png
blason

BiographieModifier

Holmger Knutsson est le fils ainé de Knut II Långe Holmgersson de Suède et d'Helene Pedersdatter de Strange[1]A la mort de son père en 1234 , Holmger semble avoir été pressenti pour devenir le nouveau souverain mai le Jarl Ulf Fase réussit à imposer le retour d' Éric XI qui était exilé au Danemark depuis 1229. On entend plus parler d'Holmger ensuite mais il semble qu'il controle le Gästrikland au nord de l'Uppland pendant les treize années suivantes.

Soutenu par une partie de la famille des folkungs, Holmger fait une tentative infructueuse de s'emparer de la couronne en 1247. Il est vaincu lors de la Bataille de Sparrsätra (en) en Uppland au nord d'Enköping par les forces royales menées par Birger Jarl[2]. Selon l'Erikskrönika, après sa défaite lors du combat, Holmger s'enfuit au Gästrikland mais il est capturé et rapidement décapité en 1248[3].

Il semble y avoir eu une tentative généralisée pour que Holmger soit reconnu comme un saint au XIIIe siècle, mais son culte a finalement été abandonné. Les manuscrits postérieurs montrent qu'une chapelle spéciale a été construite et consacrée à Holmger Knutsson à Björklinge, Norunda härad, dans l'Uppland. Il est inhumé à côté de son père dans l'église monastère cistercien de Skokloster à Håbo, près de Uppsala. Holmger était marié à Helena Philipsdotter. Ils n'avaient aucun enfant connu.

Notes et référencesModifier

  1. (de) Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh Frankfurt am Main, 2004 (ISBN 3-465-03292-6), Die Könige von Schweden II, 1060-1250 aus dem Stenkil'schen, dem Erik'schen und dem Sverker'schen Geschlechte. Volume III Tafel 115.
  2. Corinne Péneau (trad. du suédois), Erikskrönika, Paris, Publications de la Sorbonne, , 258 p. (ISBN 2-85944-524-2, OCLC 60760032, lire en ligne), p. 59,91,100-101
  3. Annales Islandici: AD 1248, p. 121

SourcesModifier

  • Corinne Péneau (trad. du suédois), Erikskrönika, Paris, Publications de la Sorbonne, , 258 p. (ISBN 2-85944-524-2, OCLC 60760032, lire en ligne)
  • (sv) Harrison, Dick Jarlens sekel - en berättelse om 1200-talets Sverige (Ordfront, Stockholm: 2002) (ISBN 91-7324-898-3)
  • (sv) Lagerqvist, Lars O. Sverige och dess regenter under 1000 år (Bonniers, Stockholm: 1982) (ISBN 91-0-075007-7)
  • (sv) Adolfsson, Mats När borgarna brann - svenska uppror (Stockholm: Natur & Kultur, 2007)
  • (sv) Larsson, Mats G. Götarnas riken : Upptäcktsfärder till Sveriges enande (Bokförlaget Atlantis AB. 2002) (ISBN 978-91-7486-641-4)