Hiroyuki Miura (joueur de shogi)

Hiroyuki Miura (shogi)
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
三浦弘行Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Maître
Kazuyoshi Nishimura (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Hiroyuki Miura (三浦 弘行?) (né le à Takasaki[1]) est un joueur professionnel japonais de shogi. Il a notamment remporté le Kisei et est avec Ichiyo Shimizu et Kunio Yonenaga l'un des premiers joueurs professionnels à avoir été battus par un logiciel de shogi.

Biographie modifier

Jeunesse modifier

Miura intègre le centre de formation de la fédération japonaise de shogi en 1987 sous la tutelle de Kazuyoshi Nishimura (ja). Il passe professionnel en 1992[1],[2].

Carrière au shogi modifier

Miura dispute sa première finale de titre majeur en 1995 face à Yoshiharu Habu pour le Kisei ; il perd par 3 victoires à 0[3],[4],[2]. Les deux joueurs se retrouvent l'année suivante, toujours en finale du Kisei et l'emporte cette fois-ci par 3 victoires à 2[3]. C'est la première défaite de Habu après qu'il a obtenu les sept titres majeurs simultanément l'année précédente[5].

Miura n'a pas remporté d'autres titres majeurs, bien qu'il ait disputé plusieurs autres finales, notamment celle du Meijin 2010 (perdue par 0 victoire à 4 face à Habu[6]) et du Kio 2013 (perdue par 0 victoire à 3 face à Akira Watanabe[7]). En 2016, il remporte les éliminatoires du Ryūō mais est accusé de tricher et est suspendu, ce qui lui interdit de disputer la finale contre Akira Watanabe[8],[9]. Une commission indépendante établit l'innocence de Miura[10] et à la suite de cela le président de la Fédération Koji Tanigawa démissionne[11].

En , Miura est l'un des premiers professionnels à perdre une partie officielle contre le logiciel GPS Shogi[12].

Miura devient en 2018 le 54e joueur professionnel à remporter 600 parties officielles[13].

Palmarès modifier

Titres majeurs modifier

Titre Année Nombre de victoires
Kisei 1996 1

Titres mineurs modifier

Titre Année Nombre de
victoires
Coupe NHK 2002 1
Nihon shogi series 2015 1
Shinjin-O 1998 1

Classement annuel des gains en tournoi modifier

Miura a figuré dans le Top 10 du classement annuel des joueurs de shogi remportant le plus de gains (ja) à huit reprises depuis 1993.

Année Montant gagné Rang
1996 33 980 000 ¥ 10e[14]
2003 21 050 000 ¥ 7e[14]
2004 17 720 000 ¥ 10e[14]
2005 26 370 000 ¥ 6e[15]
2010 28 500 000 ¥ 7e[16]
2013 16 330 000 ¥ 10e[17]
2014 20 890 000 ¥ 7e[18]
2016 19 970 000 ¥ 9e[19]

Liens externes modifier

Parties commentées modifier

Références modifier

  1. a et b (ja) « Kishi Dētabēsu: Miura Hiroyuki » [« Professional Shogi Player Database: Hiroyuki Miura »], Fédération japonaise de shogi (consulté le ).
  2. a et b (ja) Heisei Nijūrokunenban Shōgi Nenkan Nisenjūyonnen [« Shogi Yearbook: Heisei 26 (2014) edition »], MyNabi Publishing/Japan Shogi Association, (ISBN 978-4-8399-5175-7, lire en ligne), p. 555.
  3. a et b (ja) « Kisei tournament: Past results », Japan Shogi Association (consulté le ).
  4. (ja) « Shōgi Kifu: Dai Rokujūrokki Kiseisen » [« Shogi game scores:66th Kisei tournament »], Sankei Shimbun,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. (ja) « Shōgi Kifu: Dai Rokujūnanaki Kiseisen » [« Shogi game scores:67th Kisei tournament »], Sankei Shimbun,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (ja) « Habu Meijin, Yonrenshō de Sanrenpa Tassei Shogi Meijinsen » [« Habu sweeps 4–0 to win 3rd straight Meijin title »], Asahi Shimbun,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. (ja) « Dai Sanjūkyūki Kiōsen: Chōsensha Kettei Tōnamento » [« 39th Kiō Tournament: Challenger tournament »], Japan Shogi Association, (consulté le ).
  8. (en) Shinya Murase et Shinji Fukumatsu, « Top 'shogi' player suspected of cheating pulls out of title match », Asahi Shimbun,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. « Top shogi player banned amid cheating allegations », Mainichi Shinbun,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. « Shogi player cleared, criticizes association », sur NHK World, (consulté le ).
  11. (en) Hideki Yamamura et Satoshi Mogami, « Head of shogi association resigns after top player cleared of cheating », Mainichi Shimbun,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. (en) « Pro shogi players defeated by computer programs », Kyodo News,‎ (lire en ligne  , consulté le ).
  13. (ja) « Miura Hiroyuki Kudan, Roppyakushō (Shogi Eiyoshō) wo Tassei » [« Hiroyuki Miura 9d wins 600th official game »], Japan Shogi Association, (consulté le ).
  14. a b et c (ja) « Nenkan Kakutoku Shōkin - Taikyokuryō TOP10 - 年間獲得賞金・対局料TOP10 » [« Annual Prize Money/Game Fees Top 10 »] [archive du ], Kishi-mania (consulté le ).
  15. (ja) « 2006nen Kakutoku Shōkin - Taikyokuryō Besuto 20 - 2006年獲得賞金・対局料ベスト20 » [« 2006 Prize Money/Game Fees Top 20 »], Japan Shogi Association,‎ (consulté le ).
  16. (ja) « 2010nen Kakutoku Shōkin - Taikyokuryō Besuto 20 - 2010年獲得賞金・対局料ベスト20 » [« 2010 Prize Money/Game Fees Top 20 »], Japan Shogi Association,‎ (consulté le ).
  17. (ja) « 2013nen Kakutoku Shōkin - Taikyokuryō Besuto 10 - 2013年獲得賞金・対局料ベスト10 » [« 2013 Prize Money/Game Fees Top 10 »], Japan Shogi Association,‎ (consulté le ).
  18. (ja) « 2014nen Kakutoku Shōkin - Taikyokuryō Besuto 10 - 2014年獲得賞金・対局料ベスト10 » [« 2014 Prize Money/Game Fees Top 10 »], Japan Shogi Association,‎ (consulté le ).
  19. (ja) « 2016nen Kakutoku Shōkin - Taikyokuryō Besuto 10 - 2016年獲得賞金・対局料ベスト10 » [« 2016 Prize Money/Game Fees Top 10 »], Japan Shogi Association,‎ (consulté le ).