Hi-Heel Sneakers

chanson de Tommy Tucker
Hi-Heel Sneakers

Single de Tommy Tucker
Face B Don't Want 'Cha (Watcha Gonna Do)
Sortie 1964
Enregistré 1963
Durée 2:45
Genre blues
Format 45 tours
Auteur Robert Higginbotham[1]
Producteur Herb Abramson
Label Checker

Singles de Tommy Tucker

Hi-Heel Sneakers (parfois aussi orthographié High Heel Sneakers) est une chanson de blues écrite et enregistrée par Tommy Tucker en 1963. La critique de blues Mary Katherine Aldin la décrit comme un blues à 12 mesures rapide, avec « une trame musicale rudimentaire et mélodieuse », et une voix forte[2]. L'approche rythmique de la chanson est également comparée à celle de Jimmy Reed[3]. Les paroles de Tucker rappellent le temps qu'il a passé en tant que boxeur dans le circuit Golden Gloves dans les années 1950 :

« Put on your red dress baby
Lord we're goin' out tonight (2×)
And wear some boxin' gloves
In case some fool might wanna fight »

L'enregistrement de Tommy Tucker se classe no 1 dans le classement R&B du magazine Cash Box et en 11e position dans le palmarès Hot 100 de Billboard[4]. Il atteint la 23e place du UK Singles Chart[5]. En 2017, la chanson est intronisée au Blues Hall of Fame de la Blues Foundation en tant qu'« enregistrement classique du blues »[6]. Le jury note que ce single est « le dernier disque de blues de l'imposant catalogue Chess (Checker étant une de ses filiales) à atteindre la 1re place des charts »[6].

La chanson est issue de la collaboration de Tucker avec le producteur Herb Abramson, ancien cofondateur d'Atlantic[3]. Abramson utilise le A-1 Sound Studios d'Atlantic à New York, où de nombreux artistes R&B populaires ont enregistré ; il confie l'enregistrement de Tucker à Checker, qui la sort en single en 1964. Si les auteurs s'accordent sur une date d'enregistrement en 1963, il existe des informations contradictoires sur l'emplacement du studio. Aldrin le situe à Chicago, tandis que la Blues Foundation le localise à New York. Les parties de guitare distinctives de la chanson sont fournies par Dean Young. Dans l'Encyclopedie du Blues, Gene Tomko note des similitudes avec l'introduction et le rythme shuffle de Big Boss Man, le succès de Jimmy Reed[7].

De nombreux musiciens enregistrent à leur tour Hi-Heel Sneakers - Aldin note que la chanson « a la particularité d'avoir été enregistrée par une association de musiciens aussi improbables que Johnny Rivers, Elvis Presley, Ramsey Lewis, José Feliciano, Chuck Berry, The Chambers Brothers, Jerry Lee Lewis, David Cassidy et Boots Randolph, pour n'en nommer que quelques-uns »[2]. Tomko explique ainsi cette influence : « Cette progression rythmique désormais familière d'accentuation du beat à la Hi-Heel Sneakers a été à son tour incorporée dans de nombreuses reprises de Big Boss Man, et a ironiquement influencé la façon dont le standard Jimmy Reed est généralement joué aujourd’hui[7]. »

L'enregistrement de Tommy Tucker est utilisé dans les séries télévisées Frank's Place (épisode Cultural Exchange, 1988) et Parenthood (épisode Le Grand Jour, 2013)[8]. Le thème de l'émission Sesame Street est inspiré par le riff de guitare de Hi-Heel Sneakers[9].

ReprisesModifier

Parmi les nombreux artistes ayant interprété la chanson[10], on compte notamment :

Big Brother and the Holding Company, avec Janis Joplin, interprète un medley Amazing Grace / Hi Heel Sneakers en concert en 1967 au Matrix à San Francisco, paru en 1982 sur l'album Farewell Song.

Manou Roblin adapte la chanson en français pour Johnny Hallyday sous le titre Plus je te regarde, paru en 1965 sur l'album Hallelujah. En 1979, la chanson est adaptée en danois par Torben Eschen sous le titre Spidse støvler pour Rock Nalle[10].

RéférencesModifier

  1. Higginbotham, vrai nom de Tommy Tucker, est orthographié « Higgenbotham » par erreur sur le pressage du label Checker.
  2. a et b (en) Mary Katherine Aldin, livret du CD Soul Shots Volume 4: Urban Blues, various artists, 1989, Rhino Records (R2 75758), p. 2
  3. a et b (en) Bill Dahl et Stephen Thomas Erlewine (dir.), All Music Guide to the Blues : The Definitive Guide to the Blues, San Francisco, Miller Freeman Books, (ISBN 0-87930-424-3), « Tommy Tucker », p. 253
  4. (en) Joel Whitburn, Top R&B/Hip-Hop Singles : 1942–2004, Record Researc h, , 813 p. (ISBN 978-0-89820-160-4), p. 592
  5. (en) David Roberts, British Hit Singles & Albums, Londres, Guinness World Records Limited, , 19e éd., 717 p. (ISBN 978-1-904994-10-7 et 1-904994-10-5), p. 568
  6. a et b (en) « 2017 Hall of Fame Inductees: "Hi-Heel Sneakers" », sur Blues Foundation, (consulté le )
  7. a b c et d (en) Gene Tomko et Edward Komara (dir.), Encyclopedia of the Blues, New York, Routledge, , 100 p. (ISBN 978-0-415-92699-7, lire en ligne [PDF]), « Big Boss Man (Hi-Heel Sneakers) », p. 78
  8. (en) « Hi-Heel Sneakers », sur Internet Movie Database (consulté le )
  9. (en) Mark Anthony Neal, Soul Babies : Black Popular Culture and the Post-soul Aesthetic, Routledge, , 221 p. (ISBN 0-415-92657-2, lire en ligne)
  10. a et b (en) « Cover versions of Hi-Heel Sneakers written by Tommy Tucker », sur SecondHandSongs (consulté le )