Heydar Moslehi

homme politique iranien
Heydar Moslehi
Heydar Moslehi.jpg
Fonction
Ministre du Renseignement
-
Heydar Moslehi
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Religion

Heydar Moslehi (né en 1957 à Ispahan) est un religieux et homme politique iranien qui a été ministre des Renseignements de 2009 à 2013.

Heydar Moslehi en 2019

Jeunesse et éducationModifier

Moslehi est né à Shahreza dans la province d'Ispahan en Iran[1]. Il était étudiant au Haghani Circle et a obtenu une maîtrise en droit international après avoir étudié à l'étranger pendant plusieurs années[réf. nécessaire].

CarrièreModifier

Avant l'élection de Mahmoud Ahmadinejad à la présidence en 2005, Moslehi était le représentant de l'ayatollah Khamenei auprès des Basij. Le nouveau président Ahmadinejad l'a alors nommé conseiller pour les affaires de bureau[2]. Il a ensuite été nommé par Khamenei à la tête de l'Organisation des fondations islamiques[3].

Moslehi a été initialement nommé ministre du renseignement le 5 août 2009. Cependant, il a démissionné de son poste le 17 avril 2011 après avoir été invité à démissionner par Ahmedinejad. Le New York Times a rapporté que la démission de Moslehi avait été motivée par un différend avec Esfandiar Rahim Mashaei, après que Moslehi ait tenté de licencier un responsable du renseignement[4].

Moslehi a été réintégré dans ses fonctions par le chef suprême de l'Iran, Ali Khamenei. Ahmadinejad a décidé de ne pas tenir de réunions du cabinet pour protester contre la présence de Moslehi[5],[6]. En avril 2011, des réunions du cabinet se tenaient sans Ahmadinejad, le vice-président iranien, Mohammad-Reza Rahimi, présidant les réunions. Le 27 avril, le Parlement a approuvé Moslehi dans ses fonctions de ministre du renseignement. Moslehi a été sanctionné par les États-Unis (le 29 septembre 2010) et l'Union européenne (en octobre 2011)[7].

RéférencesModifier

  1. « A Brief Biography of Iran's New Ministers », Payvand,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Background brief: Ahmadinejad’s cabinet », National Democratic Institute,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. « Ahmadinejad's Security Cabinet », PBS,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. William Yong, « Iranian Leader Asserts Power Over President », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Iran: Cabinet convenes without Ahmadinejad for second time », (consulté le )
  6. « Iran's president and supreme leader in rift over minister's reinstatement », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Heydar Moslehi » (consulté le )