Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henry Wilson (homonymie) et Wilson.

Henry Wilson
Illustration.
Fonctions
18e vice-président des États-Unis
Président Ulysses S. Grant
Gouvernement Administration Grant
Prédécesseur Schuyler Colfax
Successeur William A. Wheeler
Sénateur des États-Unis
représentant le Massachusetts
Prédécesseur Julius Rockwell
Successeur George S. Boutwell
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Farmington (New Hampshire, États-Unis)
Date de décès (à 63 ans)
Lieu de décès Washington (district de Columbia (États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti whig
Parti du sol libre
Know Nothing
Parti républicain

Signature de Henry Wilson

Henry Wilson
Vice-présidents des États-Unis

Henry Wilson, né le 16 février 1812 à Farmington (New Hampshire) et mort le 22 novembre 1875 à Washington (district de Columbia), est un homme d'État américain. Membre du Parti républicain, il est sénateur du même État entre 1855 à 1873 puis vice-président des États-Unis entre 1873 et 1875 dans l'administration du président Ulysses S. Grant.

BiographieModifier

Henry Wilson est né le sous le nom de Jeremiah Jones Colbath dans le New Hampshire. En 1833, son nom devient officiellement Henry Wilson.

D'abord cordonnier dans le Massachusetts puis cadre dans une manufacture de chaussures, il est élu en 1841 à la chambre de l'état du Massachusetts, poste qu'il conserve jusqu'en 1852.

De 1848 à 1851, il est l'éditeur du Boston Republican.

Candidat malheureux au Congrès en 1852 et au poste de gouverneur en 1853, il est élu au Sénat américain en 1855 à la tête d'une coalition politique regroupant divers partis dont les démocrates. Il compte parmi les « députés du chemin de fer » ; ces parlementaires recevaient des compagnies ferroviaires des actions quasi-gratuites et adaptaient la loi à leurs intérêts (privatisations, subventions, etc.)[1].

En 1859, il est réélu en tant que républicain ainsi qu'en 1865 et 1871.

Le , il devient le nouveau vice-président sous le mandat d'Ulysses S. Grant.

Il meurt en fonction le au sein des bâtiments du Capitole à Washington (district de Columbia) et est enterré à Natick (Massachusetts).

RéférencesModifier

  1. Frank Browning, John Gerassi, Histoire criminelle des États-Unis, Nouveau monde, , p. 288

Liens externesModifier