Henry Stafford (10e baron Stafford)

Aristocrate anglais

Henry Stafford
Titre comte de Stafford
(1513-1523)
Autres titres baron Stafford
(1548-1563)
Biographie
Dynastie Stafford
Naissance
Penshurst (Kent), England
Décès (à 61 ans)
Caus Castle (Shropshire)
Père Edward Stafford (3e duc de Buckingham)
Mère Éléonore de Buckingham
Conjoint Ursula Pole
Enfants Henry Stafford
Thomas Stafford
Henry Stafford, 2nd Baron Stafford
Edward Stafford (12e baron Stafford)
Richard Stafford
Walter Stafford
William Stafford
Elizabeth Stafford
Anne Stafford
Susan Stafford
Jane Stafford
Dorothy Stafford
2 filles de nom inconnu

Henry, 1er baron Stafford (né à Penshurst le ) fils aîné d’Edward Stafford (12e baron Stafford) et d’Éléonore, duchesse de Buckingham[1],[2]. Après l'exécution de son père, il s'efforça de rétablir la position de sa lignée et obtint le titre de Baron Stafford en 1547[3].

Aile ouest du château de Thornbury, dont la construction remonte à 1511 et qui fut la résidence du père de Henry, Edward Stafford, troisième duc de Buckingham.

BiographieModifier

Stafford était, des quatre enfants du duc de Buckingham, l'unique fils. L'une des principales résidences de cette famille était le Château de Thornbury, qu'elle détenait depuis la conquête normande.

Le , Henry épousa Ursula Pole, fille de Margaret Pole et de Sir Richard Pole. Ce mariage avait été arrangé par le duc de Buckingham, sur le conseil du cardinal Thomas Wolsey[4]. La dot d’Ursula se montait à 3 000 marcs, somme qui aurait pu être abondée de 1000 marcs supplémentaires « si la comtesse (de Salisbury) rachetait certaines terres au roi[5]. » En 1521, le duc de Buckingham fut décapité pour haute trahison. Il fut condamné à titre posthume par décret du Parlement en 1523, avec confiscation de ses biens et titres au bénéfice de la Couronne d'Angleterre.

Henry portait le titre de comte de Stafford jusqu'à la mise en accusation de son père en 1521. En 1547, Henry en appela au Parlement de la restitution de son titre, sans réclamer les titres ni les terres de son père. Il fut reçu en audience par le Parlement en 1548 et obtint d'être crée 1er baron Stafford par Édouard VI[3] : c'était la 4e création de cette baronnie qui s'éteindra définitivement en 1639. En 1531, le comté de Staffordshire le choisit pour juge, puis en 1536 sa juridiction s’étendit au Shropshire. Il exerça les fonctions de Lord-Lieutenant du Staffordshire[6] en 1558 et 1559.

En 1554, il sollicita une pension de la reine Marie, et obtint l'office de chambellan de l’Échiquier, avec rente annuelle de 50 livres sterling.

Stafford possédait une bibliothèque de 300 volumes, presque tous en latin. En 1548, il publia une traduction en anglais de l'essai pro-réformateur De vera differentia regiæ potestatis et ecclesiæ d’Edward Foxe (1534). Mais avec son retour au catholicisme, sous le règne de la reine Marie, il traduisit deux pamphlets d’Érasme contre Luther (aucun n'est parvenu jusqu'à nous). Il commanda d'autres traductions, comme celles du De judiciis urinarum tractatus de Joannis Vassaeus, et celle du « Miroir des Magistrats[3] » (1559).

Henry et Ursula auraient eu quatorze enfants dont douze nous sont connus :

  • Henry Stafford (né en , décédé prématurément)
  • Dorothy Stafford (- ), qui épousa Sir William Stafford, dont elle eut six enfants. Dorothy fut une personnalité influente de la cour d'Élisabeth Ire, dont elle fut la Mistress of the Robes.
  • Henry Stafford, 2nd baron Stafford (mort en 1565), épousa Elizabeth Davy
  • Thomas Stafford, (né vers 1533 – décapité le pour haute trahison).
  • Edward Stafford, 3e baron Stafford (- ), épousa Maria Stanley, fille d'Edward Stanley (3e comte de Derby).
  • Richard Stafford, épousa Mary Corbet, fille de John Corbet et d’Anne Booth, dont il eut Roger Stafford (6e baron Stafford), né vers 1572, et Jane Stafford, née en 1581
  • Walter Stafford (c.1539- after 1571)
  • William Stafford
  • Elizabeth Stafford, épousa Sir William Neville
  • Anne Stafford, épousa Sir Henry Williams
  • Susan Stafford (après 1547)
  • Jane Stafford

NotesModifier

  1. Eleanor (or Alianore) était la fille de Henry Percy (4e comte de Northumberland) et de Maud Herbert (comtesse de Northumberland)
  2. Debrett's Complete Peerage of the United Kingdom of Great Britain and Ireland, p.256, consulté le 12 mars 2009
  3. a b et c Henry Stafford, 1st Baron Stafford, Oxford Dictionary of National Biography, consulté le 17 janvier 2010
  4. D'après Barbara Jean Harris, Edward Stafford, Third Duke of Buckingham, 1478-1521, Stanford University Press, , 334 p., p. 5.
  5. Harris, p.55
  6. Histoire des Lord-Lieutenants du Staffordshire, consulté le 17 janviery 2010

Liens externesModifier