Henri Maigrot

illustrateur et caricaturiste

Henri Maigrot, né le [1] à Toulouse, mort le à Nesles-la-Vallée[1], est un littérateur, dessinateur et caricaturiste français connu sous le pseudonyme d’Henriot ou de Pif[1].

Henri Maigrot
Maigrot, Henry.jpg
Henriot en 1897.
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Il est le père du poète Émile Henriot[1].

Après des études de droit, il se destine à la fonction publique. En 1875 il collabore, aux côtés de Laurent Tailhade, à L'Écho des Trouvères, un hebdomadaire littéraire de Toulouse. Vers 1877, il joue et chante dans quelques pièces. On le retrouve notamment dans une pièce Amour et Patrie de M. Laurencin dans le rôle d'un gandin aux Bouffes-du-Nord à partir du [2].

Le , il succède à Pierre Véron en tant que directeur du journal Le Charivari puis remplace Draner à L'Illustration, où il collaborera jusqu'en 1931. Il fournit également des dessins au Triboulet, au Journal amusant, au Bon Vivant, au Pèlerin et à l'Almanach Vermot.

Proche d’amis musiciens, il composera des poèmes comme Lettre à Ninon mis en musique par Paul Delmet ou Chanson pour elle par Jules Massenet. Il collabore à la Revue Pleyel à partir de en fournissant une rubrique avec dessins, La Musique anecdotique, qui devient en 1926 Le mois musical

Le il crée le journal satirique À la baïonnette.

Il est l'auteur de l’immortel « Comment vas-tu yau de poêle ? » paru dans l'Almanach Vermot.

Émile Henriot lui a consacré un ouvrage : Le livre de mon père (1938).

ŒuvresModifier

  • Napoléon aux enfers
  • Les Régiments de France, histoire des Zouaves, Paris, vers 1900
  • L'Année parisienne éditions Conquet 1894
  • Aventures prodigieuses de Cyrano de Bergerac, Pellerin, Épinal, 1900
  • Histoire d'un vieux chêne. Texte et illustration d'Henriot imagerie d'Épinal série supra
  • Paris en l’an 3000 Henri Laurens, Paris, 1910. Science-fiction, où les grandes villes, dont Paris, sont recouvertes d'une épaisse couche de glace à la suite du passage d'un météore. Réédition Phébus 2009
  • Les poilus à travers les âges Nancy 1917

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Henriot, sur le site babelio.com, consulté le 8 juin 2015
  2. Auguste Vitu, Les Mille et une Nuits du Théâtre - sixième série, Paris,, Ollendorff, , p.308 et suivantes

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :