Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colboc.

Henri Colboc (1917-1983) né au Havre est un architecte français[1] appartenant au mouvement moderne et ayant surtout travaillé pendant les années de reconstruction de l'après guerre.

Sommaire

BiographieModifier

Il étudie à l'École nationale supérieure des beaux-arts, ENSBA, avec Paul Tournon et est diplômé en 1942[2].

Il poursuit ses études à l'Institut d'urbanisme de Paris et est diplômé en 1943 après la soutenance de sa thèse intitulée :«L'évolution du Havre de Grâce» sous la direction de Pierre Lavedan[3].

En 1944, il reçoit le second grand Prix de Rome[4]. En 1948, il reçoit le prix Delano and Aldrich/Emerson Fellowship de l'American Institute of Architects décerné à un architecte français et lui permettant d'étudier et de travailler aux États-Unis [5].

En 1954, il devient Architecte Conseil auprès du ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme[6], spécialiste des régions très détruites.

En 1957 sa participation au Berlin International urban competition, Capital Berlin, Neue Städte aus Ruinen est remarquée[7],[8] (il a déjà travaillé sur le projet de faire sortir une nouvelle ville des ruines dans sa ville natale).

De 1960 à 1962, Il est membre du Jury de l'École nationale supérieure des Beaux Arts de Paris.

De 1947 à 1977, il travaille dans son cabinet d'architecture et maîtrise d'œuvre avec Georges Philippe[9],[10], participe à des concours et réalise des projets d'édifices religieux, d'hôpitaux, de logements collectifs (principalement en périphérie parisienne) et maisons individuelles[11], de bureaux (Espace Europe), de stades, de centres commerciaux[12].

RéalisationsModifier

(une sélection)

RéférencesModifier

Liens externesModifier