Ouvrir le menu principal

Helmut Lent
Helmut Lent

Naissance
Pyrehne, Landsberg
Décès (à 26 ans)
Paderborn
Origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Allégeance Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Arme Balkenkreuz.svg Luftwaffe
Grade Oberst
Années de service 1936-1944
Commandement 6./NJG 1
4./NJG 1
II./NJG 2
IV./NJG 1
NJG 3
Conflits Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Campagne de Pologne (1939)
Campagne de Norvège
Défense du Reich
Distinctions Croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne, glaives et brillants

Helmut Lent est un « as » de l’aviation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale, né le à Pyrehne (aujourd’hui en Pologne) et mort le à Paderborn (Allemagne). Il fait partie du cercle très restreint des vingt-sept militaires décorés de la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne, glaives et brillants.

Faisant partie de la chasse de nuit de la Luftwaffe, il combattit exclusivement sur des bimoteurs, principalement le Messerschmitt Bf 110.

Sommaire

BiographieModifier

 
Cérémonie de remise de décorations le en France en présence du Generalleutnant Josef Kammhuber[a] (le 1er à gauche) ; Lent reçoit à cette occasion sa croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne (il est le 3e à partir de la gauche).
 
Funérailles officielles de Helmut Lent ; à gauche derrière le pupitre Göring prononce l'éloge funèbre.

Helmut Lent est officiellement crédité de 110 victoires en 507 vols[b]. Le total comprend les 103 victoires en combat nocturnes, durant laquelle il a détruit cinquante-neuf bombardiers quadrimoteurs et un Mosquito, entre autres types.

Il meurt lors d'un vol de routine à la suite d’un incident de moteur à l'atterrissage, ce qui occasionne l’accrochage d’une ligne à haute tension et la chute de l’appareil qui s'enflamme.

Il est promu Oberst[c] à titre posthume.

DécorationsModifier

Résumé de carrière militaireModifier

 : Fahnenjunker (cadet)
 : Fähnrich
 : Oberfähnrich
 : Leutnant
 : Oberleutnant
 : Hauptmann
 : Major
 : Oberstleutnant
À titre posthume: Oberst

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Kammhuber est Kommandierende General der Nachtjagd, « général commandant la chasse de nuit ».
  2. Selon Jerry Scutts : 113 victoires dont 102 de nuit[1].
  3. Équivalent de colonel en France.
  4. Selon Scherzer dans la 6./NJG 1[11].

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Hemut Lent » (voir la liste des auteurs).
  1. Scutts 1998, p. 20 et 88.
  2. a et b Hinchliffe 2003, p. 298.
  3. Hinchliffe 2003, p. 112.
  4. a b c et d Berger 2003, p. 184.
  5. Hinchliffe 2003, p. 299.
  6. Hinchliffe 2003, p. 220.
  7. a et b Hagen 1998, p. 142.
  8. Obermaier 1989, p. 23.
  9. Patzwall et Scherzer 2001, p. 275.
  10. Fellgiebel 1986, p. 289.
  11. a b c et d Scherzer 2007, p. 502.
  12. Fellgiebel 1986, p. 60.
  13. Fellgiebel 1986, p. 41.
  14. Fellgiebel 1986, p. 37.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Cajus Bekker, The Luftwaffe war diaries : the German air force in World War II, New York, Da Capo Press, (ISBN 0-306-80604-5).
  • (de) Florian Berger, Mit Eichenlaub und Schwertern : die höchstdekorierten Soldaten des Zweiten Weltkrieges, Wien, Selbstverlag Florian Berger, (ISBN 3-950-13070-5).
  • (de) Walther-Peer Fellgiebel, Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes, 1939-1945 : die Inhaber der höchsten Auszeichnung des Zweiten Weltkrieges aller Wehrmachtteile, Friedberg/H, Podzun-Pallas, (ISBN 3-790-90284-5).
  • (en) Günter Fraschka (trad. David Johnston), Knights of the Reich [« Mit Schwertern und Brillanten »], Atglen, PA, Schiffer Publ, (ISBN 0-887-40580-0).
  • (de) Hans-Peter Hagen, Husaren des Himmels : berühmte deutsche Jagdflieger und die Geschichte ihrer Waffe, Rastatt, Moewig, (ISBN 3-811-81456-7).
  • (de) Peter Hinchliffe, Luftkrieg bei Nacht 1939-1945, Stuttgart, Motorbuch-Verlag, (ISBN 3-613-01861-6).
  • (en) Peter Hinchliffe, The Lent papers : Helmut Lent, Bristol, UK, Cerberus, (ISBN 1-841-45105-3).
  • (en) Robin Holmes, The Battle of Heligoland Bight : the Royal Air Force and the Luftwaffe's baptism of fire, London, Grub Street, (ISBN 978-1-906-50256-0).
  • (de) Ernst Obermaier, Die Ritterkreuzträger der Luftwaffe Bd. 1. Jagdflieger 1939 - 1945, Mainz, Hoffmann, (ISBN 3-873-41065-6 et 9783873410657).
  • (de) Klaus D. Patzwall et Veit Scherzer, Das deutsche Kreuz : 1941-1945 : Geschichte und Inhaber, Norderstedt, Patzwall, (ISBN 3-931-53345-X).
  • (de) Veit Scherzer, Die Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives [« Les porteurs de la croix de chevalier de la croix de fer, 1939-1945, classés par armée (terre, air, mer, Waffen-SS, Volkssturm, les forces alliées à l'Allemagne), selon les archives fédérales »], Iéna, Scherzers Militaer-Verlag, (ISBN 978-3-938845-17-2).
  • (en) Jerry Scutts, German night fighter aces of World War 2, Oxford, Osprey Pub, (ISBN 1-855-32696-5).
  • (en) Mike Spick, Luftwaffe fighter aces : the Jagdflieger and their combat tactics and techniques, New York, Ivy Books, (ISBN 0-804-11696-2).
  • (en) John Weal, Messerschmitt Bf 110 Zerstörer aces of World War 2, Oxford, Osprey Aviation, (ISBN 1-855-32753-8).
  • (en) Gordon Williamson, Knight's Cross with Diamonds recipients, 1941-45, Oxford, Osprey, (ISBN 1-841-76644-5).
  • (de) Die Wehrmachtberichte, 1939-1945, vol. 1 : 1. September 1939 bis 31. Dezember 1941, München, Deutscher Taschenbuch Verlag, (ISBN 3-423-05944-3 et 978-3-423-05944-2).
  • (de) Die Wehrmachtberichte, 1939-1945, vol. 2 : 1. Januar 1942 bis 31. Dezember 1943, München, Deutscher Taschenbuch Verlag, (ISBN 3-423-05944-3 et 978-3-423-05944-2).
  • (de) Die Wehrmachtberichte, 1939-1945, vol. 3 : 1. Januar 1944 bis 9. Mai 1945, München, Deutscher Taschenbuch Verlag, (ISBN 3-423-05944-3 et 978-3-423-05944-2).
  • (de) Helden der Wehrmacht : - unsterbliche deutsche Soldaten, München, FZ-Verl, (ISBN 3-924-30953-1).

Liens externesModifier