Ouvrir le menu principal
Helena Faucit.

Helena Saville Faucit, Lady Martin, (11 octobre 1817 - 31 octobre 1898), connue sous le nom de Helen Faucit, était une actrice anglaise.

Elle fut la partenaire de William Charles Macready, ainsi que de Charles Kemble, dans de nombreuses pièces de Shakespeare, telles que Beaucoup de bruit pour rien (où elle tint le rôle de Beatrice).

Sommaire

Premières annéesModifier

Née à Londres, Helena Saville Faucit était la fille des acteurs John Saville Faucit et Harriet Elizabeth Savill. Alors qu'elle était encore une fillette, ses parents se séparèrent, et sa mère partit vivre avec William Farren en 1825[1]. Avec sa soeur aînée, Harriet, elle fut formée pour la scène par son oncle par alliance, Percy Farren. Elle fit ses débuts en 1833 dans le rôle de Juliet dans un petit théâtre de Richmond, non loin de Londres. Son interprétation fut louée par les critiques de The Athenaeum.

CarrièreModifier

DébutModifier

La première apparition de Helena Faucit en tant qu'actrice professionnelle eut lieu le 5 janvier 1836 à Covent Garden, dans le rôle de Julia, de la pièce The Hunchback de James Sheridan Knowles. Ce début fut un succès qui fit aussitôt d'elle l'une des actrices les plus en vogue de Londres, contribuant ainsi à combler le vide laissé par la retraite de Fanny Kemble en 1834. Son succès dans The Hunchback fut suivi par des interprétations du rôle de Belvidera de la Venice Preserv'd de Thomas Otway et de celui de Margaret dans The Separation de Joanna Baillie. Bien que son interprétation de Belvidera ait été froidement reçue par la critique, elle demeura l'une des favorites des spectateurs ; dès cette première saison, elle signa un contrat de trois ans avec le Covent Garden.

Avec MacreadyModifier

Article connexe : William Charles Macready.

William Charles Macready rejoignit la compagnie de Covent Garden au milieu de 1836. L'année suivante, Helena Faucit joua de nombreux rôles shakespeariens, parmi lesquels Juliet, Imogen (Cymbeline), Hermione (The Winter's Tale), Beatrice (Much Ado About Nothing), et Cordelia (Le Roi Lear), aux côtés de Macready et de Charles Kemble, qui devait bientôt prendre sa retraite. durant ces trois années à Covent Garden, ses rôles non-shakespeariens comprirent les rôles féminins principaux des pièces d'Edward Bulwer-Lytton Duchess de la Vallikre, Lady of Lyons, Richelieu, The Sea Captain, Money, ainsi que dans la pièce Strafford de Robert Browning et dans le Woman's Wit de Knowles.

En 1840, Helena Faucit suivit Macready au Haymarket Theatre ; en décembre de cette année cependant, elle souffrit d'un attaque d'un problème pulmonaire récurrent. Alors qu'elle était en convalescence sur la côte, des rumeurs circulèrent selon lesquelles elle était enceinte de l'enfant de Macready ; ses médecins publièrent des diagnostiques qui firent taire ces rumeurs. Elle retourna au Haymarket l'année suivante, où elle joua dans Nina Sforza de Zouch Troughton et dans Money d'Edward Bulwer-Lytton.

Après une visite à Paris et une courte saison au Haymarket, elle rejoignit la compagnie du théâtre de Drury Lane dirigée par Macready, au début de 1842. Elle y joua Lady Macbeth, Constance dans King John, Desdémone dans Othello ainsi qu'Imogen, et participa à la première production du Patrician's Daughter (1842) de John Westland Marston, ainsi qu'au Blot on the Scutcheon (1843) de Robert Browning.

Sa Lady Macbeth de la saison de 1843 fut cependant un échec ; Macready trouva que sa conception manquait de « cœur », et elle fut physiquement incapable d'atteindre à la présence dominatrice de Sarah Siddons, comme Macready le souhaitait. Elle fut de plus supplantée pour le rôle de Rosalind par Louisa Cranstoun Nisbett (en) ; ce rôle allait plus tard devenir l'un de ses rôles shakespeariens les plus connus. Cependant, Macready la considérait comme la meilleure actrice anglaise de l'époque, « au delà de toute comparaison » (« beyond all compare »).

Après MacreadyModifier

Carrière après son mariageModifier

RéférencesModifier

  1. Carol J. Carlisle, 'Saville , John Faucit (1783?–1853)', Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004; online edn, Jan 2008 accessed 2 Nov 2015

BibliographieModifier

  • Actors and Actresses of Great Britain and the United States, edited by Matthews and Hutton (New York, 1886)
  • Sir Theodore Martin, Helena Faucit (Londres, 1900)