Ouvrir le menu principal

Heinrich Hellwege

personnalité politique allemande

Heinrich Hellwege
Illustration.
Fonctions
Ministre-président de Basse-Saxe

(3 ans, 11 mois et 16 jours)
Gouvernement Hellwege I et II
Coalition CDU-DP-BHE-FDP (1955-57)
SPD-CDU-DP (1957-59)
Prédécesseur Hinrich Wilhelm Kopf
Successeur Hinrich Wilhelm Kopf
Ministre fédéral allemand des Affaires du Bundesrat

(5 ans, 8 mois et 18 jours)
Chancelier Konrad Adenauer
Gouvernement Adenauer I et II
Prédécesseur Aucun
Successeur Hans-Joachim von Merkatz
Président du groupe DP au Bundestag

(1 mois et 26 jours)
Législature 1re
Prédécesseur Aucun
Successeur Friedrich Klinge
Président fédéral du Parti allemand
Prédécesseur Aucun
Successeur Herbert Schneider
Biographie
Nom de naissance Heinrich Peter Hellwege
Date de naissance
Lieu de naissance Neuenkirchen (Allemagne)
Date de décès (à 83 ans)
Lieu de décès Neuenkirchen (Allemagne)
Nationalité Allemand
Parti politique DP (1945-61)
CDU (1961-79)
Profession Commerçant
Entrepreneur

Heinrich Hellwege Heinrich Hellwege
Ministres-présidents de la Basse-Saxe
Ministres fédéraux des Affaires du Bundesrat d'Allemagne

Heinrich Peter Hellwege, né le à Neuenkirchen et décédé le à Neuenkirchen, est un homme politique ouest-allemand de la droite conservatrice.

Ancien commerçant de Hambourg enrôlé dans la Wehrmacht pendant toute la Seconde Guerre mondiale, il fonde en le Parti allemand, formation nationale-conservatrice dont il prend la présidence. Il est en parallèle élu député au Landtag de Basse-Saxe, où il préside le groupe parlementaire du DP.

En , il se fait élire parlementaire fédéral au Bundestag, puis négocie l'entrée de son parti au sein du premier gouvernement ouest-allemand. Sous la direction du chancelier Adenauer, il est ministre fédéral des Affaires du Bundesrat. Il démissionne en , après avoir été investi ministre-président de Basse-Saxe. Il gouverne quatre ans avec le soutien des deux grands partis, la CDU et le SPD.

Il quitte cette fonction en , puis le DP deux ans plus tard pour adhérer à l'Union chrétienne-démocrate. Retiré de la vie politique, il abandonne la CDU en .

Sommaire

BiographieModifier

JeunesseModifier

Il naît en à Neuenkirchen, un village de la province de Hanovre, dans le royaume de Prusse. Il termine ses études secondaires à Stade en et suit alors une formation commerciale.

Il travaille ensuite dans l'import-export à Hambourg et appartient au Parti allemand hanovrien (DHP), qui milite pour l'indépendance de la province de Hanovre. En , alors que le DHP est interdit, il succède à son père la direction de l'entreprise familiale de produits chimiques à Neuenkirchen. Il rejoint en outre le Mouvement pour la Liberté en Basse-Saxe, un parti politique régional clandestin.

Il est enrôlé dans la Wehrmacht en et y sert jusqu'à la conclusion de la Seconde Guerre mondiale, six ans plus tard.

Débuts en politiqueModifier

Après la chute du nazisme, il adhère au Parti régional de Basse-Saxe (NLP). Nommé membre du conseil économique de la Bizone en , il est élu en député au Landtag de Basse-Saxe, territoire créé par les autorités britanniques d'occupation, et président fédéral du nouveau Parti allemand (DP, successeur du NLP).

Il tente en d'opérer une fusion entre le DP, le Parti conservateur allemand – Parti de droite allemand (DKP-DRP) et le Parti national-démocrate (NDP), mais les Britanniques s'y opposent et il doit renoncer.

Ministre fédéralModifier

Il est élu peu après député fédéral au Bundestag lors des élections du dans la circonscription de « Stade - Bremervörde ». Au sein de la nouvelle assemblée parlementaire, il préside le groupe parlementaire du DP.

Le , Heinrich Hellwege est nommé à 41 ans ministre fédéral des Affaires du Bundesrat dans le premier gouvernement fédéral ouest-allemand, dirigé par le chrétien-démocrate Konrad Adenauer. Il est confirmé dans ses responsabilités après les élections de .

Ministre-présidentModifier

À la suite des élections régionales du en Basse-Saxe, une coalition de droite et centre droit se forme entre l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU), le Parti allemand, le Bloc des réfugiés (GB/BHE) et le Parti libéral-démocrate (FDP), pour empêcher le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) de continuer à gouverner le Land. Bien que le DP soit le troisième parti du Landtag et le deuxième de la nouvelle majorité, Hellwege est investi le suivant ministre-président de Basse-Saxe.

Sa coalition est rompue au bout de deux ans et demi plus tard, après « l'affaire des invités » (en allemand : Hospitantenaffäre). Le groupe parlementaire commun entre le GB/BHE et le FDP avait invité six membres du parti d'extrême droite Parti impérial allemand (DRP) à assister à ses travaux. Le groupe n'ayant pas l'intention de revenir sur cette décision, Hellwege dissout son gouvernement et en forme un nouveau où entre le SPD tandis que la CDU y siège toujours.

Après la vie politiqueModifier

À la suite des élections régionales du , le social-démocrate Hinrich Wilhelm Kopf s'allie avec le GB/BHE et le FDP, empêchant le maintien au pouvoir de Hellwege. Seul ministre-président issu du Parti allemand, il est l'un des quatre de l'histoire fédérale qui n'appartenait ni à la CDU/CSU ni au SPD.

Il quitte le DP au profit de l'Union chrétienne-démocrate en ., avec la majeure partie de l'appareil. Il se retire de la CDU en , estimant que celle-ci s'oriente trop à gauche.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier