Hassan Hasanzadeh Amoli

philosophe islamique et théologien iranien

Allameh Hassan Hasanzadeh Amoli, né le à proximité d'Amol dans le nord de l'Iran et mort le à Amol[1], est un philosophe et islamologue iranien.

Hassan Hasanzadeh Amoli
Image dans Infobox.
Hassan Hasanzadeh Amoli en 2013.
Biographie
Naissance

Ira (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
AmolVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
حسن حسن‌زاده آملیVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Allameh Hassan Hasanzadeh Amoli
Surnoms
علَّامة ذو الفنون, نجم الدينVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Religion
Mouvement
Maîtres
Ayatollah Sayyid Muhammad Husayn Tabataba'i, Mirza Mahdi Elahi Qomshehei (en), Ali Tabatabaei, Allameh Abul Hasan Sharani (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Titre honorifique
Grand ayatollah (d)

BiographieModifier

Hassan Hassanzadeh Amoli est né en 1928 à Eera, à proximité d'Amol[2]. Il a commencé des études de théologie et de « sciences islamiques » à Amol, avec comme professeurs des ayatollahs et cheikhs de cette ville, les a poursuivies à Téhéran dans les années 1950, puis s'est rendu en 1963 à Qom, où il a reçu entre autres l'enseignement de l'ayatollah Sayyid Muhammad Husayn Tabataba'i[2]. Il fait partie de cette nouvelle génération d'ayatollahs qui ont surmonté l'opposition des clercs traditionnels à des cours d'enseignement de la philosophie occidentale, dans le cursus de leurs élèves[3].

Hassan Hassanzadeh Amoli est devenu un des ayatollahs iraniens, reconnu en philosophie et gnose islamique. Il poursuit des recherches en jurisprudence islamique, mais aussi en poésie et dans les sciences, notamment les mathématiques, l'astronomie et la médecine traditionnelle[4],[5].

En 2008, il est honoré de la plus haute récompense lors de la première édition du prix international Farabi de sciences islamiques et sociales[6].

RéférencesModifier

  1. (en) « Iranian theologian Allameh Hasanzadeh Amoli died at the age of 93 », sur iranpress.com (consulté le )
  2. a et b (de) Enzyklopädie des Islam. Hasanzade Amuli
  3. Boroujerdi 1996, Iranian Intellectuals and the West, p. 95.
  4. Friend 2012, Woman, Man, and God in Modern Islam, p. 201.
  5. Larijani et al. 2014, Iranian Journal of Medical Etics and History of Medecine.
  6. Tehran Desk 2008, Tehran Times.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources bibliographiquesModifier

  • (en) Mehrzad Boroujerdi, Iranian Intellectuals and the West : The Tormented Triumph of Nativism, Syracuse University Press, , 256 p. (lire en ligne), « Clerical Subculture », p. 95.
  • (en) Tehran Desk, « Farabi International Awards select winners », Tehran Times,‎ (lire en ligne).
  • (en) Iqna, « Grand Ayatollah Allameh Hassanzadeh Amoli Commemorated in Mashhad », AhlulBayt (a.s.) News Agency (ABNA),‎ (lire en ligne).
  • (en) Theodore Friend, Woman, Man, and God in Modern Islam, Wm. B. Eerdmans Publishing, , 378 p. (lire en ligne), p. 201.
  • (en) Bagher Larijani, Farzaneh Zahedi, Zeinab Poorzahbi, Samaneh Tirgar et Fatemeh Mirzaei, « Great Muslim scholars’ lifestyles as an approach to spiritual health: the views and practices of Ayatollah Hassan Zadeh Amoli », Iranian Journal of Medical Etics and History of Medecine (ijme), vol. 7, no 3,‎ (ISSN 2008-3041, lire en ligne).
  • (en) Mirza Noorul Hasan Lucknowi, « 12 Points of Guidance from Ayatullah Hassanzadeh Amoli on Using Social Media », Islamic,‎ (lire en ligne).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier