Ouvrir le menu principal

Harira
Image illustrative de l’article Harira
Harira.

Autre nom Tahrirt, bufertuna
Lieu d’origine Maroc, Algérie
Place dans le service Soupe
Température de service Chaude
Ingrédients Légumineuses

La harira (en arabe : حريرة, ḥrīrah?, également appelée bufertuna[1] à Rabat[2]) est une soupe traditionnelle d'Algérie[3] et du Maroc[4] d'origine andalouse[5],[6]. Elle est constituée de tomates, de légumes, de viande et d'oignon.

DescriptionModifier

Au Maghreb, la harira est traditionnellement le plat de la rupture du jeûne pendant le mois de ramadan. Elle est servie accompagnée de dattes, d'œufs durs, de crêpes au miel, de pâtisseries, telles que chebakia, mkharqa, sfouf, sellou, tkawate, zammita… Elle peut aussi être accompagnée de tranches de citron.

Elle est cependant consommée tout au long de l'année, particulièrement pendant l'hiver.

Notes et référencesModifier

  1. De l'espagnol buena fortuna, qui signifie « bonne chance ».
  2. Et éventuellement à Fès. Abdelhaï Diouri, « Symbolique et sacré. Les mets levés du Ramadan au Maroc », Annuaire de l'Afrique du Nord, Éd. CNRS, t. XXXIII, 1994, (lire en ligne sur univ-aix.fr).
  3. Abdelmadjid Hacherouf, Évolution historique et comparative de la consommation alimentaire dans les pays du Maghreb central. Algérie, Maroc, Tunisie, vol. 19 de thèses et masters, Maghreb, CIHEAM-IAM, , 133 p. (lire en ligne).
  4. Choumicha et Sébastien Bontour, Véronique André, Secrets gourmands de mon Maroc, photographies de Donald Van der Putten, illustrations de Thomas Chedeville, Grenoble, Glénat, 2010, 1 vol., 236 p. (ISBN 978-2-7234-7956-1) (EAN 9782723479561).
  5. « En Algérie, chaque région a sa cuisine : quelle est votre préférée ? », www.algerie-focus.com (consulté le 26 avril 2019).
  6. « Les trois plats préférés des Algériens », alemsaid1.wordpress.com (consulté le 26 avril 2019).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier