Ouvrir le menu principal

Hanna Gronkiewicz-Waltz

femme politique polonaise
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Waltz.

Hanna Gronkiewicz-Waltz
Illustration.
Hanna Gronkiewicz-Waltz, en 2014.
Fonctions
Maire de Varsovie

(11 ans, 11 mois et 20 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Kazimierz Marcinkiewicz
(intérim)
Successeur Rafał Trzaskowski
Présidente de la Banque nationale de Pologne

(8 ans, 9 mois et 25 jours)
Prédécesseur Andrzej Topiński
Successeur Leszek Balcerowicz
Biographie
Nom de naissance Hanna Beata
Gronkiewicz-Waltz
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Varsovie (Pologne)
Parti politique Plate-forme civique
Diplômé de Université de Varsovie
Profession Universitaire
Religion Catholique romaine

Hanna Beata Gronkiewicz-Waltz (Écouter), née le à Varsovie, est une femme politique polonaise, membre de la Plate-forme civique (PO) et ancienne maire de Varsovie entre et .

Sommaire

BiographieModifier

Formation et carrière universitaireModifier

Diplômée en droit de l'université de Varsovie en 1975, elle travaille d'abord au sein de l'établissement.

Parcours dans les structures bancairesModifier

Elle passe avec succès son doctorat en 1981. Huit ans plus tard, elle devient experte juridique auprès de la Diète et du Sénat, principalement en ce qui concerne les lois économiques, bancaires et administratives.

Elle est désignée, le , présidente de la Banque nationale de Pologne (NBP), poste qu'elle occupe jusqu'au . À l'issue de ce mandat, elle occupe, entre 2001 et 2005, une vice-présidente de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Après avoir quitté ces fonctions, elle retrouve un poste de professeur de droit à l'université de Varsovie.

Débuts en politiqueModifier

Candidate lors de l'élection présidentielle de 1995, elle n'obtient que 2,76 % des voix lors du premier tour, le 5 novembre.

À l'occasion des élections législatives du 25 septembre 2005, elle se présente dans la circonscription de Varsovie-I, sur la liste de la Plate-forme civique, et est élue députée à la Diète. Elle est ensuite portée à la présidence de la commission parlementaire du Trésor d'État.

Maire de VarsovieModifier

Elle est investie, le , candidate au poste de maire de Varsovie pour les élections locales de l'année suivante. Désignée par la suite vice-présidente de la PO, elle remporte 34,47 % des voix au premier tour, le 12 novembre. Quatorze jours plus tard, elle l'emporte avec 53,18 % des suffrages, contre le sortant intérimaire et candidat de Droit et justice (PiS), Kazimierz Marcinkiewicz. Elle est alors la première femme à diriger la capitale polonaise.

Elle est réélue, dès le premier tour, le , avec 53,67 % des voix. Candidate à un troisième mandat lors des élections locales du , elle totalise au premier tour 47,19 %, soit un peu mois de vingt points d'avance sur son adversaire de Droit et justice[1] ; lors du second tour, le 30 novembre, elle parvient à rassembler 58,64 % des suffrages exprimés, ce qui lui permet d'entamer un troisième mandat[2].

Sous son mandat, depuis 2005 ont été conçus et inaugurés le pont Marie-Curie (2009)[3], le Centre des sciences Copernic (2010)[4], le Tęcza (2012)[5] et le musée de l'Histoire des Juifs polonais (2014)[6].

Le , le député Rafał Trzaskowski, également membre de la Plate-forme civique, lui succède après sa victoire aux élections municipales.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier