Hôpital général de Saint-Omer

hôpital à Saint-Omer (Pas-de-Calais)

L'hôpital général de Saint-Omer est un ancien hôpital devenu monument historique utilisé en tant que bâtiment administratif et situé à Saint-Omer, en France.

Hôpital général de Saint-Omer
Image dans Infobox.
Façade de l'hôpital général
Présentation
Destination initiale
Hôpital général
Architecte
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Rue Saint-SépulcreVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Hauts-de-France
voir sur la carte des Hauts-de-France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Pas-de-Calais
voir sur la carte du Pas-de-Calais
Red pog.svg

LocalisationModifier

L'ancien hôpital général est situé dans le département français du Pas-de-Calais, sur la commune de Saint-Omer, rue Saint-Sépulcre.

HistoriqueModifier

L'hôpital général de Paris est fondé par Louis XIV, le , pour mettre au travail les mendiants et de « sauver leurs âmes ». Un édit de 1662 ordonna la généralisation de l'institution à toutes les grandes villes de France.

Louis-Alphonse de Valbelle, évêque de Saint-Omer entre 1684 et 1708, a racheté en 1699 les bâtiments de l’ancien collège des Bons Enfants dont la fondation remontait au XIVe siècle. Il décide en 1702 de fonder un hôpital général et obtient du roi des lettres patentes en février 1702 enregistrées par le parlement de Flandres le . L'évêque de Saint-Omer a présidé l'ouverture solennelle le [1]

La construction est entreprise en 1731 par l'aile édifiée en fond de cour sur les plans de Bernard Joseph de Neufville, ingénieur du roi. L'aile le long de la rue est entreprise vingt ans plus tard. Ces deux ailes sont réunies vers 1760 par un troisième bâtiment disposé perpendiculairement.

L'hôpital général accueillait des enfants orphelins et des parents indigents. Un « tour » était aménagé le long de la rue Victor Luc pour recevoir des enfants abandonnés. Les garçons étaient accueillis dans l'aile nord et étaient employés à la fabrication des pipes et des filets de pêche. Les filles étaient logées dans une autre aile et travaillaient sur des travaux de broderie ou de couture.

L'institution a existé jusqu'au début du XXe siècle quand l'hôpital Saint-Louis s'y installe. Une quatrième aile est ajoutée vers 1960 pour fermer la cour au sud. L'hôpital s'est déplacé sur le site d’Helfaut.

A partir de 2007, les bâtiments accueillent l'hôtel de ville de Saint-Omer, ainsi que plusieurs services administratifs[2].

ProtectionModifier

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques le [3].

RéférencesModifier

  1. Hector B. Piers, Biographie de la ville de Saint-Omer, Imprimerie de J.-B. Lemaire, Saint-Omer, 1835, p. 230, 259-260 (lire en ligne)
  2. « - Rue Saint-Sépulcre à Saint-Omer, l’hôpital général est devenu hôtel des services », sur La Voix du Nord, (consulté le 9 juin 2020)
  3. « Hôpital général », notice no PA00108410, base Mérimée, ministère français de la Culture

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Lettres-patentes du roi, portant établissement d'un Hôpital-Général en la Ville de Saint-Omer. Données à Versailles au mois de . Registrées au parlement de Tournay le , dans Recueil des édits, déclarations, lettres-patentes, &c. enregistrés au parlement de Flandres, Imprimerie de Derbaix, Douai, 1786, volume 3, p. 181-191 (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier