Ouvrir le menu principal

Guy du Rousseaud de la Combe, ou de Lacombe, était criminaliste et avocat au parlement de Paris. Il est mort en 1749. On a imprimé dans quelques dictionnaires qu'il avait été reçu avocat en 1705, quoique dans la préface de son recueil d'arrêts il dise lui-même qu'il ne l'a été qu'en 1737. La vie de ce jurisconsulte laborieux se résume au catalogue de ses ouvrages.

Sommaire

BibliographieModifier

  • Commentaires sur les nouvelles ordonnances, sur les donations, les testaments, etc., Paris, 1733, in-4°; ibid., 1733.
  • Arrêts et règlements notables du parlement de Paris et autres cours souveraines rendus de 1757 jusqu'en 1741, Paris, 1743.
  • Recueil de jurisprudence civile, Paris, 1756, 1746, 1769. Les deux dernières éditions sont beaucoup plus amples que la première. Cet ouvrage est le modèle des répertoires par sa netteté et sa précision. Il était d'un grand usage dans l'ancien barreau.
  • Traité des matières criminelles, Paris, 1741, 1751, 1769.
  • Recueil de jurisprudence canonique et bénéficiale, Paris, 1748, 1755, 1771. Mey et Piales revirent les feuilles de l'édition de 1755 ; malgré cela, comme elle fut faite avec précipitation, il s'y glissa beaucoup de fautes qu'on ne corrigea pas dans l'édition de 1771.
  • Le Praticien universel, de Coucbot, augmenté d'un petit Traité sur l'exécution provisoire des sentences et ordonnances des premiers juges en différentes matières, et sur les arrêts de défenses et autres arrêts de requêtes, 1738.
  • une nouvelle édition des Arrêts de Louet augmentée de plusieurs arrêts, Paris, 1742, 3 volumes.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

SourceModifier

  • Biographie universelle, Michaud.