Guy Pedroncini

historien français

Guy Pedroncini, né le à Paris et mort le , est un historien français[1] spécialiste notamment de la Première Guerre mondiale et biographe de Pétain.

Guy Pedroncini
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur
Institut d'histoire des conflits contemporains (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinction

BiographieModifier

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, Guy Pedroncini a été le premier historien à étudier les mutineries de 1917[1]. Il le fait dans un contexte, peu après la guerre d'Algérie où évoquer les mutineries ne va pas de soi. Mais, sur l'initiative de Pierre Renouvin, l'autorité militaire autorise le jeune chercheur à prendre connaissance des archives jusque là fermées, dont celles de la Justice militaire[2]. Dans son ouvrage, Pedroncini relie les mutineries à l'échec de l'offensive Nivelle et voit en celles-ci un mouvement de protestation de citoyens devenus professionnels de la guerre[2]. Alors même que le livre est un pas décisif dans la connaissance du phénomène des mutineries, on lui reproche dans l'atmosphère d'antimilitarisme qui entoure d'épouser les vues de l'autorité militaire[2]. Le livre de Leonard Smith Between Mutiny and Obedience (Princeton, 1994) parviendra à des conclusions proches des siennes[2].

Il dirige l'Institut d'histoire des conflits contemporains de 1983 à 1995 et est éditeur en chef de la Revue des guerres mondiales et des conflits contemporains de 1985 à 1997.

Il est décédé le à l'âge de 82 ans[1].

OuvragesModifier

  • Les Mutineries de 1917, Presses universitaires de France, 1967 ; 4e édition corrigée 1999 (ISBN 978-2130473756).
  • 1917, les mutineries de l'armée française, Julliard, 1968.
  • Les Négociations secrètes pendant la Grande Guerre, Flammarion, 1969.
  • Le Haut Commandement français et la conduite de la guerre 1917-1918, Flammarion, 1971.
  • Pétain, général en chef 1917-1918, Presses universitaires de France, 1974 ; 2e édition 1997 (ISBN 978-2130484295).
  • Pétain, le soldat et la gloire, Perrin, 1989 (ISBN 2-262-00628-8)
  • Journal du Maréchal Joffre, Service historique de l'Armée de terre, 1990 (ISBN 978-2863230657).
  • Pétain, la victoire perdue 1918-1940, Perrin, 1995 (ISBN 978-2262010836).
  • Histoire militaire de la France, tome III, Quadrige, 1995 (ISBN 978-2-13-048908-5).
  • Des étoiles et des croix, Economica, 1995 (ISBN 978-2717828108)
  • L'Émergence des armes nouvelles 1914-1918 (en collaboration avec Claude Carlier), Economica, coll. « Hautes études militaires », 1997 (ISBN 978-2717833096).
  • La bataille de Verdun (en collaboration avec Claude Carlier), Economica, 1997 (ISBN 978-2717832549).
  • Pétain, le soldat 1914-1940, Perrin, 1998 (ISBN 978-2262013868).
  • Les Poilus ont la parole (en collaboration avec Jean Nicot et André Bach), Éditions Complexe, 1998 (ISBN 978-2870277287).
  • La Grande Guerre d'un lieutenant d'artillerie – Carnets de guerre de 1914 à 1919 (avec Pierre Grison), L'Harmattan, 2000 (ISBN 978-2738478108).
  • La Défense sous la Troisième République, tome I, Vaincre la défaite, 1872-1881, vol. 1, Armée de terre,  éd. Service historique de l'armée de terre, 2000 (ISBN 978-2863230510).

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Claude Carlier, Jean-Claude Allain, « In memoriam – Guy Pedroncini », Guerres mondiales et conflits contemporains, Presses universitaires de France, Paris, 2006, no  224 (ISBN 2130556191), p. 3-5.
  2. a b c et d entretien avec André Bach, « Il y a cent ans, la crise des mutineries », La Nouvelle Revue d'histoire, no 90, mai-juin 2017, p. 23-26

Liens externesModifier