Ouvrir le menu principal

Guillaume de La Perrière

philosophe français
Guillaume de La Perrière
Biographie
Naissance
Décès
Activités

Guillaume de La Perrière, né à Toulouse en 1499 ou 1503 et mort vers 1565, est un érudit et humaniste français de la Renaissance.

Sa vie et son œuvreModifier

La Perrière est chargé de la rédaction des chroniques de la ville de Toulouse. Son œuvre la plus connue est Le Théâtre des bons engins, publié à Paris en 1539 et si bien accueilli qu'il est réédité quatorze fois entre 1540 et 1585. Il s'agit d'un livre d'emblèmes inspiré des Emblèmes d'Alciat, parus en 1531.

Le Théâtre des bons enginsModifier

Six emblèmes de l'édition de 1545.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

PublicationsModifier

  • Le Theatre des bons engins, auquel sont contenus cent emblemes (Denis Janot, 1539) Texte en ligne
  • Les Considerations des quatre mondes (Macé Bonhomme, 1552)
  • La Morosophie (Macé Bonhomme, 1553)
  • Le miroir politiqve, contenant diverses manieres de govverner & policer les republiques, qui sont, & ont esté par cy deuant : oeuure, non moins vtile que necessaire à tous monarches, rois, princes, seigneurs, magistrats & autres qui ont charge du gouuernement ou administration d’icelles, Paris, Pour Vincent Norment, & Ieanne Bruneau, 1567.

BibliographieModifier

  • (en) Alison Adams, Stephen Rawles, Alison Saunders, A Bibliography of French Emblem Books, 2 volumes, Droz, Genève, 1999-2002, p. 364-381.
  • Guillaume de la Perrière, Le Théâtre des bons engins, introduction d'Alison Saunders, Scolar Press, 1973.
  • Guillaume de la Perrière, Le Théâtre des bons engins; La Morosophie, introduction d'Alison Saunders, Scolar Press, 1993.
  • Stephen Rawles, « The earliest editions of Guillaume de la Perrière’s Theatre des bons engins » in Emblematica, 2.2, 1987, p. 381-6.
  • (en) Alison Saunders, « The Theatre des bons engins through English eyes », Revue de littérature comparée, 64.4, 1990, p. 653-73.
  • Géraldine Cazals, Guillaume de La Perrière (1499-1554) - Un humaniste à l’étude du politique, thèse de doctorat d’histoire du droit, Université des Sciences sociales, Toulouse I, 2003.

Liens internesModifier

Liens externesModifier