Guerre ethnique

Une guerre ethnique est un conflit entre différentes ethnies. Les ethnies opposées peuvent habiter dans le même pays ou dans des pays différents.

Dans l'histoireModifier

La guerre ethnique la plus longue est celle qui sévit en Somalie depuis 1994 à nos jours entre les ethnies Darroodes et Ogadennes[réf. nécessaire]. À partir de 2003, la guerre du Darfour est l'occasion d'un conflit ethnique qui débouche sur un génocide sanglant[réf. nécessaire].

La guerre civile rwandaise (1990 - 1994) est parfois considérée comme « ethnique » mais l'assimilation des belligérants à des ethnies est aujourd'hui remise en cause[1].

Notion idéologiqueModifier

Cette notion a également été développée par Pierre Vial dans le cadre de son organisation Terre et Peuple ainsi que par Guillaume Faye dans ses essais.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Les « ethnies » Hutu et Tutsi procèdent de constructions idéologiques. Les mythes raciaux, forgés par les missionnaires et les colonisateurs à la fin du XIXe siècle et au cours de la première moitié du XXe siècle, qui assignaient aux Tutsi une origine éthiopienne ou centre-asiatique ont trouvé une actualité nouvelle dans les discours qui ont préparé, puis justifié l'extermination à partir de 1990. » Hélène Dumas et Stéphane Audoin-Rouzeau, Rwanda 1994 : le génocide des Tutsi, Paris, Mémorial de la Shoah, , 48 p. (ISBN 978-2-916966-69-4), p. 23. (livret d'exposition au Mémorial de la Shoah)