Gubazès Ier

Gubazès Ier
გუბაზი
Titre
Roi de Lazique
Successeur ?, peut-être Damnazès
Prédécesseur ?, peut-être Damnazès
Successeur ?, peut-être Damnazès
Biographie
Date de naissance avant 456
Date de décès après 466

Gubazès ou Goubaz Ier (en géorgien : გუბაზი ; en grec : Γουβάζης) est un roi de Lazique, actif dans les années 450 et 460. Ses relations avec l'Empire romain d'Orient sont rapportés par Priscus[1].

Autour de 456, Gubazès tente de négocier une alliance avec les Perses sassanides dans le but de libérer son royaume de l'hégémonie romaine. En réponse, l'empereur Marcien envoie la même année une expédition visant à le faire abdiquer ou à déposer son fils, également co-souverain, « car c'était contre la tradition d'avoir deux dirigeants »[2]. Finalement, Gubazès abdique en faveur de son fils, et en 466 se rend à Constantinople où il doit d'abord faire face aux réprimandes de l'empereur Léon Ier, mais il est finalement traité avec les honneurs puis renvoyé dans son pays natal, où il semble avoir pu reprendre son règne. La visite de Gubazès à Constantinople est également mentionnée dans la Vie de Saint Daniel le Stylite, où il est rapporté que Gubazes accompagne Léon rendre visite au réputé moine Daniel. Ce dernier impressionne grandement le roi du Lazique et sert d'intermédiaire pour la rédaction d'un traité entre les deux monarques[3].

Cette période coïncide avec la campagne lancée contre le Lazique par son voisin à l'est, le roi Vakhtang Ier d'Ibérie, racontée dans les Chroniques géorgiennes. Les activités de Vakhtang, alors vassal des Sassanides, peuvent avoir été une aide indirecte du shah sassanide, telle qu'offerte à Gubazès lors de sa rupture avec Rome[1].

Vers 468, Gubazès, aidé par les Romains, attaque la Suanie, une région montagneuse pro-perse, qui a précédemment fait sécession du Lazique. Cependant, hormis quelques forteresses, il échoue à récupérer le territoire. Son échec peut avoir été dû à l'interférence des Ibères : les Chroniques géorgiennes font allusion à une autre campagne, cette fois victorieuse, menée à la même époque par Vakhtang d'Ibérie en Lazique[4],[5].

AnnexesModifier

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Elizabeth Dawes et Norman H. Baynes, Three Byzantine Saints: Contemporary Biographies of St. Daniel the Stylite, St. Theodore of Sykeon and St. John the Almsgiver, Londres, B. Blackwell, (lire en ligne)
  • (en) Cyril Toumanoff, Studies in Christian Caucasian History, Georgetown University Press,
  • (ka) Mzia Surguladze, « გუბაზ I (Gubaz I) », sur ქართველი ისტორიული მოღვაწენი (Figures historiques géorgiennes), Centre National Géorgien des Manuscrits,‎ (consulté le 12 mai 2013)