Grimoult du Plessis

Grimoult du Plessis est un baron normand du XIe siècle.

BiographieModifier

Grimoult ou Grimoald est baron du Plessis-Grimoult, village qui prendra son nom. Il possède également Saint-Jean-le-Blanc[1] et Périgny[2]. L'honneur du Plessis s'étend sur 10 600 hectares (106 km2) d'un seul tenant et regroupe douze paroisses autour de l'enceinte castrale du Plessis-Grimoult[3].

Après l'échec de la tentative d'assassinat du duc à Valognes, il lève avec les autres barons une armée composée d'environ 25 000 hommes et affronte Guillaume le Bâtard dont l'armée ducale a été renforcée par celle de son suzerain le roi Henri Ier, au lieu-dit du Val-ès-Dunes (1047), dans la région de Caen. D'origine plus modeste, il est le seul des conjurés qui sera emprisonné à la tour de Rouen et exécuté par le duc. Ses biens sont confisqués, le château du Plessis est rasé et la baronnie est donnée le par le duc à Odon, évêque de Bayeux, demi-frère du duc Guillaume au profit de la cathédrale[4].

Notes et référencesModifier

  1. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 3 : Arrondissements de Vire et de Bayeux, Caen, Hardel, (lire en ligne), p. 37
  2. Camille Cautru, Périgny, Notes d'Histoire, Condé-sur-Noireau, Charles Corlet, 1979.
  3. Élisabeth Zadora-Rio, L'enceinte fortifiée du Plessis-Grimoult, Centre de recherches archéologiques médiévales, 1973, 133 pages
  4. Mondes Normands

BibliographieModifier