Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grille.

Une grille harmonique (ou grille d'accords) est une forme de notation musicale qui donne des informations harmoniques et rythmiques structurelles sur un morceau. Cette notation est utilisée par les musiciens de jazz, les musiciens de studio et les accompagnateurs pour jouer du jazz ou des musiques actuelles. La grille fournit un cadre aux musiciens qui leur permet de disposer d'une référence commune pour improviser sur la basse et les accords de la grille, que ce soit sous la forme d'un accompagnement, d'un solo ou d'une contre-mélodie, en y incluant les ornements choisis.

La grille harmonique peut être formulée explicitement sous la forme d'une succession de cases[N 1], ou sous la forme d'une portée[N 2]. Elle permet de disposer d'une représentation écrite (ou mentale une fois la structure assimilée) très synthétique, et tout à fait adaptée à l'improvisation musicale car limitant la précision de l'information et limitant ainsi les contraintes d'utilisation. Bien que très utile, cette formulation ne permet pas de remplacer une connaissance approfondie d'une mélodie et de ses composantes harmoniques[1].

FondementsModifier

 

Une grille harmonique contient généralement huit cases par ligne. Chaque case correspond à une mesure, la plupart du temps à quatre temps de type 4/4 (quatre noires dans la mesure). Les lettres correspondent aux notes fondamentales des accords (A=la, B=si, C=do, D=ré, E=mi, F=fa, G=sol)auxquelles on ajoute des indications supplémentaires concernant le mode ou la nature de l'accord (par exemple m= mineur, par défaut la lettre sans indication correspond à un accord parfait majeur). Dans la ligne A, le signe dans les cases ne contenant pas de lettre indique que chaque accord est répété, donc joué sur deux mesures de suite. Enfin, il s'agit de jouer la ligne A puis la B.

Grilles complexesModifier

 

Ici, la ligne A comprend plusieurs accords par mesure. Celui indiqué en haut à gauche d'une case est joué sur la première moitié de la mesure, celui en bas à droite sur la seconde moitié de la mesure. De manière générale, on peut compliquer comme on le veut l'intérieur des cases si cela correspond à un choix esthétique de l'improvisateur.

Utilisée comme référence dans l'improvisation, la grille harmonique conduit à cadrer les improvisations. Certaines approches ont cherché à s'affranchir de ce cadre soit en étirant certains accords comme l'a fait Miles Davis dans le Flamenco Sketches[N 3],[2], en s'affranchissant de tout support harmonique pré-établi (dans le free jazz[N 4]) ou encore en improvisant la grille harmonique même en recourant au langage de grille ouverte.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. pouvant être subdivisées.
  2. Les deux notations sont équivalentes. La notation sous forme de portée, plus utilisée aux États-Unis, permet d'expliciter le découpage des mesures de manière plus précise en formulant ce découpage explicitement dans la portée.
  3. Album Kind of Blue
  4. Album d'Ornette Coleman enregistré avec un double quartet

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Chord chart » (voir la liste des auteurs).
  1. Philippe Baudoin, Jazz Mode d'emploi, 1990, Outre Mesure, pp.29
  2. Une analyse en est proposée dans Miles Davis : introduction à l'écoute du jazz moderne, Franck Bergerot, Editions Seuil, 1996

BibliographieModifier

  • Philippe Baudoin, Jazz mode d'emploi Petite encyclopédie des données techniques de base, Paris, Éditions Outre Mesure,