Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grand-Place (homonymie).
Grand'Place
Grand'place - Grenoble.png
Logo du centre commercial
Type
Emplacement
Propriétaire
Ouverture
Superficie
55 400 m²
+ Carrefour 25 682 m²
Commerces
120
Stationnements
3 500
Site web
Coordonnées
Localisation sur la carte de Grenoble
voir sur la carte de Grenoble
Red pog.svg

Grand'Place est un centre polyvalent, commercial et culturel régional situé sur deux communes, Grenoble et Échirolles, au cœur des quartiers sud de l'agglomération de Grenoble entre La Villeneuve de Grenoble et d'Échirolles et le Village olympique.

Installé avenue de l'Europe avec près de 120 enseignes, c’est le plus important complexe commercial de l’agglomération grenobloise. Le centre cohabite avec un hypermarché Carrefour, et les 24 boutiques qui composent sa galerie marchande, espace que l’on peut directement atteindre en empruntant la partie échirolloise de Grand’place.

Il accueille également la médiathèque Kateb Yacine intégrée au réseau des bibliothèques de la ville[1], ainsi que des services publics tel que la Poste ou la SNCF. Il est directement relié aux grands ensembles d'habitation et il possède plusieurs places publiques. Chaque jour en semaine, environ 30 000 visiteurs se rendent à Grand'place[2].

Sommaire

HistoireModifier

Ce centre commercial fut construit en lieu et place de l'aéroport de Grenoble-Mermoz. En 1969, à la suite de l’ouverture de l’hypermarché Carrefour, les villes d’Échirolles et de Grenoble travaillent conjointement sur la création d’un nouvel outil « urbain » alliant à la fois une activité de commerce et remplissant également un rôle sociétal. Il est alors proposé de juxtaposer à l’hyper, un centre intégré composé de magasins, de bureaux, mais aussi de logements. Mais ce projet, trop avant-gardiste pour l’époque, ne verra jamais le jour car aucun promoteur n’acceptera de le financer. En 1971, Carrefour fait une demande d’extension. Cette initiative relance alors l’étude d’un centre de commerce et de vie. Ne trouvant toujours pas de financeurs, cette fois à cause de la complexité du projet, Grenoble et Échirolles décident de s’engager elles-mêmes dans la prise en charge de la création de ce centre. De nombreuses étapes se succèderont, pour permettre aux travaux de débuter en janvier 1974. Parallèlement, le prolongement de l'avenue Marie-Reynoard en forme de passage routier supérieur sur le centre commercial Carrefour est mis en service au printemps 1974[3].

Le 26 août 1975, Grand’place ouvre ses portes pour la toute première fois, avec 63 commerces, dont les Nouvelles Galeries, Conforama et BHV. Outre l’activité commerciale inhérente à ce type de lieu, Grand’place renforce sa position sociale en proposant des services. Ainsi à l’époque, en plus des magasins, on pouvait également trouver un bureau de poste, un espace informations, un centre chrétien, un cabinet médical ou encore une chaîne de télévision. Cette même année se crée l’Association des Commerçants de Grand’place Grenoble – Échirolles. Grâce à cette entité, tous les commerces du centre se regroupent afin de définir ensemble, la politique d’animations et de communication. En 1988, le centre commercial connaît sa première métamorphose. Un étage supplémentaire est créé, permettant ainsi d’accueillir 18 nouvelles enseignes. Grand’place passe cette même année du 26e rang en 1983, au 2ème rang des centres commerciaux français[4].

En 1998, le groupe Corio rachète la partie grenobloise du centre et en devient le propriétaire. En 2000, des grands travaux de rénovation, mais surtout d’extension sont entrepris. Le 30 novembre 2001[5], une aile entière est ouverte, offrant une architecture moderne et plus lumineuse avec de nouveaux emplacements pour des magasins. Depuis lors, le centre commercial compte 120 enseignes (pour 55 000 m2 de surface commerciale), et plus de 3 000 places de parking gratuites. En 2014, le centre génère un chiffre d'affaires de plus de 300 000 euros.

En 2015, le groupe Klepierre fusionne avec le groupe Corio, et devient le gestionnaire du centre. Grand’place est connu par 98 % des Grenoblois[6]. Il enregistre une fréquentation quotidienne moyenne de 30 000 visiteurs (fréquentation qui peut atteindre jusqu’à 60 000 personnes en périodes de fêtes), pour un total d'environ huit millions de visiteurs annuel. En 2015, à l'occasion des travaux d'agrandissement et de rénovation, l'enseigne Disney Store ferme son magasin et Conforama déménage en face de l'avenue de l'Europe.

Le 23 avril 2016, une quarantaine de manifestants du mouvement Nuit debout investit l'hypermarché Carrefour afin d'y faire un pique-nique en se servant dans les rayons. Avec diplomatie, le directeur donne la possibilité aux manifestants d'intervenir au micro du magasin afin de clore la manifestation dans le calme[7].

ArchitectureModifier

L'aménagement du centre commercial et culturel confirme le souhait initial de créer un lieu de vie et d’échange. Alors que le modèle du shopping center et du mall américain inspiré par Victor Gruen commence à se diffuser en France (le premier centre commercial de ce type est en 1969 celui de Parly II), des équipes du ministère de l'Équipement commencent à imaginer un contre modèle. L'objectif est de réaliser un ensemble polyvalent proche de l'équipement intégré, qui conjugue des espaces publics dans la lignée des agoras ou des forums, des commerces et des services culturels. Ce projet s'inscrit dans la continuité de l'expérimentation sociale et urbaine de la Villeneuve de Grenoble, et que l'on retrouve dans les villes nouvelles.

Ainsi, dès sa création, le centre commercial possède 2 places (appelées à l’époque places publiques) : la Place des Mélèzes et la Grande Place. Après les travaux de 2001, une place supplémentaire apparaît avec l’extension de Grand’place : la Cour des Érables. Avec une hauteur de 16 m, et possédant une surface de plus de 1 000 m2, cet endroit est aujourd’hui le cœur de Grand’place, lieu privilégié pour les animations et point de rendez-vous pour les visiteurs du centre.

Pour rejoindre ces places, trois grandes avenues, appelées des mails, permettent de sillonner dans le centre commercial, en formant un triangle. Chacune d’entre elles est disposée parallèlement aux massifs entourant Grenoble, d’où leurs noms : avenue de Chartreuse, avenue de Belledonne, et avenue du Vercors. Enfin une dernière artère permet de descendre sur la partie échirolloise du centre et également de rejoindre l’hypermarché Carrefour avec sa galerie marchande.

Il existait onze immenses fresques sur les façades de Grand'Place réalisées par la coopérative de peintres des Malassis et inspirées du radeau de la Méduse de Géricault ainsi que par les dérives de notre société. Sur 2 000 m2 ces fresques extérieures étaient une critique de la société de consommation et ont disparu en l'an 2000 avec la rénovation du centre lors du rachat de Grand'Place par la multinationale Corio[8],[9],[10],[11].

Projet de modernisationModifier

En 2014, un projet d'agrandissement de la partie échirolloise est à l'étude[12]. Un permis de construire a été déposé en 2015 permettant aux travaux de commencer début 2016 à l'emplacement de Conforama, des magasins adjacents ainsi que sur une partie du parking extérieur afin de réaliser deux niveaux de galerie commerciale. À l'occasion de cet agrandissement, les 1 200 m2 restés inoccupés après la fermeture du Forum en 2005 seront réaménagés en espace commercial. À l’horizon 2021, son attractivité devrait se renforcer grâce à un vaste projet de restructuration et d'agrandissement de 11 000 m2 à l'emplacement des parkings extérieurs[13].

La galerie située entre le centre commercial et Carrefour sera détruite, ainsi que l'autopont Marie-Reynouard, le tout au profit d'un nouveau bâtiment. Les 4 000 m² supplémentaires permettront d'installer de nouvelles enseignes comme Prixmark, et d'enseignes de restauration. En 2019, le centre actuel devrait être rénové, en 2020 l’auto-pont et la galerie sera démolie, et en 2020 le nouveau bâtiment sera construit. La date de livraison prévue est fin 2021 ou début 2022. L'entreprise Klépierre finance la partie centre commerciale. En ce qui concerne les travaux sur l’espace public, ils font l’objet d’un projet urbain partenarial[14], sur un coût d'environ 10 millions d'euros, 7,4 devraient être payé par les communes. Il semblerait que l'obtention du permis de conduire pour le centre commercial Neyrpic, situé à 10 minutes du centre, ai poussé les promoteurs du projet à accélérer la modernisation de Grand'Place[15].

Le quartierModifier

Le centre commercial se situe à proximité de la rocade sud et dans un grand complexe au Sud de Grenoble comprenant, le parc des expositions Alpexpo (44 950 m2), le centre de congrès Grenoble Alpes Congrès (auditorium de mille places), le Summum (salle de concerts de 5 000 places assises / debout) ainsi que la patinoire Pôle Sud (plus grande patinoire fixe de France avec 3 500 places assises).

GestionModifier

La gestion et la direction du centre commercial est assurée par la société Klepierre, et l’Association des Commerçants de Grand’place Grenoble – Echirolles est chargée quant à elle, de la communication, de la promotion et de l’organisation des évènements qui animent la vie du centre commercial.

Principales enseignesModifier

Les principales enseignes du centre sont Fnac, Go Sport, H&M, Nature & Découvertes, Orchestra, Zara. Grand’place propose également plusieurs enseignes « inédites » sur l’agglomération grenobloise : Mango, Desigual, Bizzbee, New Look, JD Sports,...

Transports en communModifier

  • Pôle d'échanges de Grand'place : A, C3, C6, 12, 65 et 67 ;
  • Station Pôle Sud Alpexpo : A, C3, 65 et 67.

Notes et référencesModifier

  1. Bibliothèque municipale de Grenoble.
  2. Selon article du dauphiné libéré du 12 avril 2002.
  3. Dauphiné libéré de novembre 1973.
  4. Archives internes Ass. des Commerçants de Grand'place Grenoble - Echirolles novembre 2001.
  5. lesechos.fr du 11 décembre 2001, Grenoble : la rénovation de Grand Place bientôt achevée.
  6. Selon enquête de notoriété Cório réalisée en 2006.
  7. placegrenet.fr du 24 avril 2016, Pique-nique sauvage de Nuit debout Grenoble dans Carrefour Grand'Place.
  8. Onze variations sur le Radeau de la Méduse ou la Dérive de la Société.
  9. Art et patrimoine de la Villeneuve de Grenoble.
  10. Art urbain, le cas de Grenoble.
  11. Sibylle Le Vot, « L’art, l’architecture et l’espace public à la Villeneuve de Grenoble : l’utopie collective à l’œuvre ou l’échec d’une création partagée ? », In Situ, N°17, mis en ligne le 20 novembre 2017, consulté le 22 août 2019. DOI : 10.4000/insitu.15138
  12. Grenews.
  13. « Grenoble/Échirolles : le nouveau visage de Grand’place ! », sur ledauphine.com, (consulté le 19 juillet 2018)
  14. « Un Grand’place new-look », sur Site de la mairie d'Echirolles (consulté le 7 août 2019)
  15. « Redoutant l'arrivée de Neyrpic, le centre commercial Grand'Place veut accélérer sa métamorphose », sur Place Gre'net, (consulté le 7 août 2019)

Article connexeModifier

Lien externeModifier