Grachtengordel

Quartier à Amsterdam

Le Grachtengordel (traduisible en français par « ceinture de canaux ») est un quartier de la capitale néerlandaise Amsterdam, situé dans le district de Centrum. Il est délimité par le Singel à l'est et par le Prinsengracht à l'ouest, il est également traversé par le Herengracht et le Keizersgracht. À partir du Brouwersgracht, qui en constitue la limite nord (ainsi que celle du Jordaan), les quatre canaux s'écoulent parallèlement les uns aux autres en direction du sud-ouest, forment une légère courbe puis se jettent dans l'Amstel au niveau de la Waterlooplein. Le prolongement des canaux principaux à l'est, sous les noms de Nieuwe Herengracht, Nieuwe Keizersgracht et Nieuwe Prinsengracht atteint ensuite le Muidergracht, où débute le quartier du Plantage[1].

Grachtengordel
Image dans Infobox.
Le Prinsengracht, l'un des plus longs canaux amstellodamois.
Géographie
Pays
Province
Commune
Partie de
Superficie
1,98 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Map NL - Amsterdam - Grachtengordel.png
Fonctionnement
Patrimonialité
Identifiants
Code postal
1014, 1015, 1016, 1017Voir et modifier les données sur Wikidata

HistoireModifier

 
Vue du Grachtengordel depuis la Westerkerk.

Le Grachtengordel repose sur un réseau de rues, quais, ponts et habitations bâties sur des terrains de taille quasiment identiques, possédant des largeurs et des hauteurs comparables et comportant des jardins intérieurs connus sous le nom de keurblokken. De nombreuses maisons donnent sur les canaux (en néerlandais : grachtenpanden), observables depuis les canaux et les rues qui les longent, témoignant ainsi de la prospérité du siècle d'or néerlandais et, surtout, du XVIIIe siècle. Ces habitations sont reconstruites plusieurs fois au cours des siècles, aussi plusieurs styles architecturaux et types de façades se côtoient.

Le Grachtengordel, qui constitue l'une des principales attractions touristiques de la ville, est inscrit depuis le , il est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il figure au 12e rang de la liste des « Canons d'Amsterdam » (Canon van Amsterdam) qui recense les 50 plus importants développements de la ville[2].

Notes et référencesModifier