Goga Ashkenazi

femme d'affaires russo-kazakhe née en 1980

Goga Ashkenazi, née Gaukhar Berkalieva le à Taraz (République socialiste soviétique kazakhe, URSS), est une femme d'affaires russo-kazakhe, propriétaire depuis 2012 de la maison de haute couture Vionnet.

Goga Ashkenazi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Гауһар Еркінқызы БерқалиеваVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités

BiographieModifier

Issue de l'élite soviétique (son père est ingénieur, recruté sous Mikhaïl Gorbatchev par le Comité central du Parti communiste), Goga Ashkenazi découvre la mode à Moscou. Après la chute de l'URSS, alors adolescente, elle retourne avec ses parents au Kazakhstan[1]. Elle étudie dans des écoles privées britanniques, le Stowe College (en) et la Rugby School. Elle est diplômée du Somerville College de l'université d'Oxford, en histoire et économie. Elle mène également à Londres une vie mondaine[1].

Avec sa sœur aînée, elle fonde UnaiGaz Engineering Group, une société de compresseurs pour l'industrie pétrolière et gazière du Kazakhstan ; celle-ci prospère grâce aux relations familiales. En 2012, elle rachète la marque française de luxe Vionnet[1].

Vie privéeModifier

Elle a été mariée à Stefan Ashkenazy, héritier américain de la chaîne hôtelière Hermitage (à cause d'une erreur d'état-civil après le mariage, son nom à elle se termine par un « i »). En 2007, elle accouche d'un enfant de Timour Koulibaïev, qui est pourtant marié avec la fille du président Noursoultan Nazarbaïev. Elle est la mère de deux fils[1] avec Koulibaïev.

Elle est depuis installée en Italie[1].

Elle est d'origine musulmane par son père et juive par sa mère, mais se déclare bouddhiste[1].

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Pierre Groppo, « Kazakhe choc », Vanity Fair n°32, février 2016, pages 98-105 et 159.