Ouvrir le menu principal

Go Big or Go Homer

Épisode n°2 de la saison 31 des Simpson

Go Big or Go Homer
Saison 31 Épisode no 2

Titre original Go Big or Go Homer
Titre québécois '
Code de production YABF21
1re diffusion aux É.-U.
1re diffusion en France inédit
1re diffusion au Québec inédit
Tableau noir Aucun
Gag du canapé Aucun
Scénariste John Frink
Réalisateur Matthew Faughnan
Invités Michael Rapaport : Mike Wegman
Joe Mantegna : Gros Tony
Chronologie
Listes
Liste des épisodes de la saison 31
Liste des épisodes des Simpson

Go Big or Go Homer est un épisode de la série télévisée d'animation Les Simpson. Il s'agit du second épisode de la trente-et-unième saison et du 664e de la série.

SynopsisModifier

Bénéficiant de la gratitude de M. Burns dans un état second, Homer se voit imposer, par Smithers, l'encadrement de stagiaires à la centrale nucléaire de Springfield. Parmi ces stagiaires se trouve Mike, un jeune homme de 35 ans prenant sa défense et lui demandant d'être son mentor. Homer va alors le pousser à ouvrir un food-truck, sans toutefois réussir à dégoter un financement. L'individu se retrouve alors emmêlé dans les affaires sales de la mafia de Springfield[1]...

RéceptionModifier

Lors de sa première diffusion, l'épisode a attiré 5,63 millions de téléspectateurs[2].

Références culturellesModifier

  • Homer mange un paquet de N&N's, parodie des M&M's, pour se donner la force d'aller voir M. Burns.
  • Homer demande aux stagiaires qu'il supervise de stopper l'utilisation de Snapchat et de Fortnite.
  • Marge utilise en cuisine des chips Freetos, parodique des Doritos.
  • La scène finale est jouée avec la musique Let the River Run de Carly Simon.
  • Homer et Mike présentent le concept de part de pizza unitaire à l'émission Shark Tank.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Go Big or Go Homer », sur Wikisimpsons (consulté le 30 septembre 2019)
  2. (en) Alex Welch, « ‘Sunday Night Football’ adjusts up, ‘The Simpsons,’ ‘Bless the Harts,’ and others adjust down: Sunday final ratings », sur TV by the Numbers, (consulté le 8 octobre 2019)