Glycorachie

La glycorachie[1] est le taux de glucose présent dans le liquide cérébrospinal (liquide céphalorachidien).

DéfinitionModifier

Une glycorachie normale est à peu près égale à la moitié de la glycémie (60 % de la glycémie[2]).

Rapport glycorachie / glycémieModifier

Le rapport glycorachie / glycémie est une mesure permettant de comparer le taux de glucose dans le liquide céphalorachidien (LCR) et dans le sang.

Puisque plusieurs bactéries utilisent le glucose comme substrat métabolique, et grâce aux propriétés de transfert de la barrière hémato-encéphalique, ce ratio peut être utilisé dans l'orientation vers une origine bactérienne de l'infection du LCR.

Interprétation et applications cliniquesModifier

La valeur normale est de 0.6[3].

Cette mesure est utilisé dans la distinction entre méningite bactérienne et virale. Bien que ce ne soit pas une règle absolue, une valeur inférieure à 0.4 trahit une origine bactérienne, alors qu'une valeur normale ne permet pas de l'éliminer (exemple : méningite à Listeria monocytogenes où ce rapport peut être normal)[4].

RéférencesModifier

  1. Glycorachie du grec : glychys, γλυκύς, doux, sucré et rachis, ράχις, épine dorsale
  2. a b et c Encyclopédie Vulgaris Médical : Liquide céphalo-rachidien
  3. (en) Karen Roos, Principles of neurologic infectious diseases, New York, McGraw-Hill, Medical Pub. Division, , 4 p. (ISBN 0-07-140816-9)
  4. J.-L. Sarrazin, F. Bonneville et G. Martin-Blondel, « Brain infections », Diagnostic and Interventional Imaging, vol. 93,‎ , p. 473-490 (ISSN 2211-5684, PMID 22677301, DOI 10.1016/j.diii.2012.04.020, lire en ligne, consulté le 16 juillet 2015)