Gliese 832 c

Planète extrasolaire

Gliese 832 c
Vue d'artiste de Gliese 832 c par Nitin Kapoor.
Vue d'artiste de Gliese 832 c par Nitin Kapoor.
Étoile
Nom Gliese 832
Constellation Grue
Ascension droite 21h 33m 33,9752s
Déclinaison −49° 00′ 32,422″
Type spectral M1.5V

Localisation dans la constellation : Grue

(Voir situation dans la constellation : Grue)
Grus IAU.svg
Planète
Type Super-Terre
Caractéristiques orbitales
Excentricité (e) 0,18 ± 0,13
Période (P) 35,68 ± 0,03  d
Caractéristiques physiques
Masse (m) 5,4 ± 1,0 M
Découverte
Méthode Vitesse radiales
Date 2014
Statut Candidat non confirmé[1]
Informations supplémentaires
Autre(s) nom(s) Gl 832 c, GJ 832 c

Gliese 832 c (également désignée Gl 832 c ou GJ 832 c) est une exoplanète située à environ 16 années-lumière de la Terre, dans la constellation de la Grue. Elle orbite dans la zone habitable de l'étoile naine rouge Gliese 832[2].

ÉtoileModifier

CaractéristiquesModifier

Gliese 832 c possède une masse de 5,4±1,0 fois celle de la Terre. Sa période orbitale est d'environ 36 jours[3]. La température d'équilibre moyenne de la planète est estimée à 253 K (-20 °C)[3]. Il s'agit d'une valeur relativement proche de celle de la Terre, mais elle est sujette à des variations significatives au cours de l'orbite de la planète autour de son étoile. Gliese 832 c affiche en effet une excentricité orbitale relativement élevée. De plus elle pourrait posséder une atmosphère dense, susceptible de la rendre bien plus chaude et plus semblable à la planète Vénus[4],[5].

La planète est donc une super-Terre qui évolue dans la zone habitable de son étoile. Bien que son orbite soit nettement plus proche de Gliese 832 que ne l'est celle de la Terre par rapport au Soleil, la planète reçoit à peu près autant d'énergie de son étoile que la Terre en reçoit du Soleil, car Gliese 832 est une naine rouge alors que le Soleil est une naine jaune[2].

HabitabilitéModifier

Cette planète possède un indice de similarité avec la Terre de 0,81, soit l'un des plus élevés de toutes les exoplanètes connues[3].

DécouverteModifier

Gliese 832 c a été découverte par une équipe internationale d'astronomes, dirigée par Robert A. Wittenmyer[3],[2]. La mesure des vitesses radiales à partir de trois télescopes différents a permis sa découverte[6]. Elle est alors () le membre le plus récent et le plus proche de la Terre dans le Catalogue des exoplanètes habitables[3],[7].

Les découvreurs de la planète l'ont décrite comme « le plus proche meilleur candidat au titre de monde habitable jusqu'à présent »[8].

Des recherches plus approfondies seront probablement effectuées sur Gliese 832 c, afin de voir si elle peut accueillir la vie[5].

Notes et référencesModifier

  1. Gliese 832 c sur la base de données SIMBAD.
  2. a b et c (en) Mike Wall, « Nearby Alien Planet May Be Capable of Supporting Life », space.com, (consulté le 1er juillet 2014)
  3. a b c d et e (en) Abel Mendez Torres, « A Nearby Super-Earth with the Right Temperature but Extreme Seasons », (consulté le 1er juillet 2014)
  4. (en) Nancy Atkinson, « Nearby Super-Earth is Best Habitable Candidate So Far, Astronomers Say », (consulté le 1er juillet 2014)
  5. a et b (en) David Snelling, « Alien planet discovered! And it's not that far away », (consulté le 1er juillet 2014)
  6. R.A. Wittenmyer et al., GJ 832c: A super-earth in the habitable zone, arXiv:1406.5587, juin 2014
  7. (en) « The Habitable Exoplanets Catalog » (consulté le 1er juillet 2014)
  8. (en) Hannah Osborne, « Gliese 832 c: 'Best Habitable World Candidate' Discovered 16 Light Years Away », International Business Times, (consulté le 1er juillet 2014)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier