Gillo Dorfles

critique et philosophe, peintre

Angelo Eugenio Dorfles, dit Gillo Dorfles, né le à Trieste (Autriche-Hongrie, actuellement en Italie) et mort le à Milan, est un critique d’art, peintre et philosophe italien.

Gillo Dorfles
Gillo Dorfles 2013.JPG
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 107 ans)
MilanVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
GilloVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italien ( - ), Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Lieu de travail
Distinction

BiographieModifier

Gillo Dorfles naît à Trieste d'un père gorizien et d'une mère génoise. Dorfles est diplômé en médecine, complété d'une spécialisation en psychiatrie.

Il est professeur d'esthétique aux universités de Trieste, Milan et Cagliari. En 1948, il est cofondateur du MAC (Movimento Arte Concreta), avec les artistes Atanasio Soldati, Galliano Mazzon (it), Gianni Monnet et Bruno Munari. Ses peintures sont exposées dans deux expositions personnelles tenues à Milan en 1949 et 1950 et ainsi dans de nombreuses expositions collectives du MAC dans les années 1950.

En 1956, Dorfles cofonde l'ADI (Associazione per il Disegno Industriale).

Il reste en activité jusqu'à sa mort, le à Milan, six semaines avant son 108e anniversaire[1].

Publications (sélection)Modifier

En italienModifier

  • Elogio della disarmonia: arte e vita tra logico e mitico, Nuova edizione, Milan, Skira, 2009
  • L’intervallo perduto, Milan, Skira, 2006
  • Le oscillazioni del gusto: l’arte oggi tra tecnocrazia e consumismo, Milan, Skira, 2004
  • Nuovi riti, nuovi miti, Milan, Skira, 2003
  • Artificio e natura, Milan, Skira, 2003
  • Conformisti: la morte dell’autenticità, Rome, Castelvecchi, 2009
  • Fatti e fattoidi: gli pseudoeventi nell’arte e nella società, Rome, Castelvecchi, 2009
  • Horror pleni: la (in)civiltà del rumore, Rome, Castelvecchi, 2008
  • Arte e comunicazione: comunicazione e struttura nell’analisi di alcuni linguaggi artistici, Milan, Mondadori Electa, 2009
  • La (nuova) moda della moda, Milan, Costa & Nolan, 2008
  • Lacerti della memoria: taccuini intermittenti, Bologne, Compositori, 2007
  • Discorso tecnico delle arti, Milan, Marinotti, 2004
  • Il divenire delle arti, Milan, Bompiani, 2002
  • Simulacri e luoghi comuni, Naples, TempoLungo, 2002
  • Ultime tendenze nell’arte d’oggi: dall’informale al neo-oggettuale, Milan, Feltrinelli, 2001
  • Mode e modi, Milan, Mazzotta, 2010
  • Il Kitsch: antologia del cattivo gusto, Edizione aggiornata, Milan, Mazzotta, 2010
 
Gillo Dorfles en 2008

En françaisModifier

  • Introduction à l'industrial design : langage et histoire de la production en série, trad. de Sylvie Deswarte et Jérôme Nobécourt, Paris, Castermann, 1974
  • Mythes et rites d'aujourd'hui, trad. de H. J. Maxwell, Paris, Klincksieck, 1975
  • Le kitsch : un catalogue raisonné du mauvais goût, trad. de Paul Alexandre, Bruxelles / Paris, Éditions Complexe / Presses universitaires de France, 1978
  • L'Intervalle perdu, trad. de Marie-Thérèse Ketterer, Paris, Librairie des Méridiens, 1984

DécorationsModifier

1re classe : ordre du Mérite de la République italienne / Chevalier grand-croix : Cavaliere di Gran Croce Ordine al Merito della Repubblica Italiana, proposé par le président de la République, [2]
Médaille d'or du mérite de la culture et de l'art (it), Rome, [3]

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :