Gerald FitzGerald (11e comte de Kildare)

Gerald FitzGerald
Fonction
Comte de Kildare
Titres de noblesse
Comte
Comte de Kildare
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Père
Mère
Elizabeth Grey (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Elizabeth FitzGerald
Thomas Arundell of Wardour Castle (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Mabel Browne (en) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Henry FitzGerald
Lady Mary FitzGerald (d)
Lady Elizabeth FitzGerald (d)
William FitzGerald
Gerald FitzGerald, Lord Garratt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
FitzGerald arms.svg
Blason

Gerald FitzGerald (), 11e comte de Kildare, est aussi connu sous le nom de « comte magicien » (anglais: Wizard Earl).

BiographieModifier

Il est le fils et homonyme de Gerald FitzGerald 9e comte de Kildare et de Elizabeth Grey. Il devient le représentant mâle des Geraldines à 11 ans, à la mort de son demi-frère Thomas FitzGerald, 10e comte de Kildare, exécuté à Tyburn en 1537. Étant le dernier espoir de la famille, on le cache, puis on l'envoie, pour sa propre sécurité, étudier à Rome avec le cardinal Pole et en Flandre[1], qui faisait à l'époque partie des possessions de l'empereur Charles Quint. Pour soutenir sa cause en Irlande se constitue la Ligue Geraldine.

Il retourne à Kildare après la mort de Henry VIII, et il réussit à récupérer les terres familiales, qui avaient été confisquées et il est créé comte de Kildare et baron d'Offaly par lettres patentes du [2] En 1554, durant le règne de Marie Ire, fille de Henri VIII, il aide à mettre fin à la rébellion de Thomas Wyatt le Jeune. Il aide également à faire progresser les plans de Marie Ire pour la colonisation de l'Irlande[1].

Sa pratique de l'alchimie soulève l'intérêt de ceux qui vivaient autour de son château de Kilkea, et on disait qu'il possédait des pouvoirs magiques, d'où son surnom de « comte magicien » (Wizard Earl). Il mourut en 1585, et selon la légende, son fantôme revient au château tous les sept ans, monté sur un destrier ferré d'argent.

Union et postéritéModifier

De son union avec Mabel Browne il a plusieurs enfants dont:

RéférencesModifier

  1. a et b Who's Who in British History. ISBN 1-85585-771 - 5. p 320
  2. (en) Richard Killen, A Timeline of Irish History, Dublin, Gill & Macmillan, , 112 p. (ISBN 0-7171-3484-9), p. 37.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier