Georges Ernst de Sayn, comte Wittgenstein-Berlenbourg

général français

Officier général francais 3 etoiles.svg Georges Ernst de Sayn comte Wittgenstein-Berlenbourg
Georges Ernst de Sayn, comte Wittgenstein-Berlenbourg

Naissance
Berlebourg (Arrondissement de Siegen-Wittgenstein)
Décès (à 56 ans)
Paris
Origine Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 17531792
Distinctions Chevalier de Saint-Louis

Georges Ernst de Sayn, comte Wittgenstein-Berlenbourg , né le à Berlebourg (Arrondissement de Siegen-Wittgenstein), mort le à Paris, est un général de division de la Révolution française.

États de serviceModifier

En 1753, il est capitaine au service Palatin, et lieutenant-colonel en 1757.

Il est admis au service de la France comme colonel réformé à la suite du régiment d'Alsace le , et en 1761 et 1762, il sert en Allemagne. Le , il commande le régiment d'Anhalt, et il est affecté en Corse en 1768 et 1769. Il est fait chevalier de l'ordre du Mérite militaire le . Il est nommé brigadier d’infanterie le , et en 1771, il est envoyé en mission à Munich pour terminer un traité avec l'électeur de Bavière. Colonel en second le , il est employé dans un comité chargé d'un travail sur les manœuvres en 1774. Le , il devient chevalier de Saint-Louis, après son abjuration du calvinisme.

Le , il est nommé colonel commandant, et le , il est promu maréchal de camp. Le , il est employé dans la 2e division militaire et le suivant, il est élevé au grade de lieutenant général, commandant cette division militaire. Il est nommé général en chef de l’armée du Midi le , il est relevé de ses fonctions le suivant, par le représentant en mission Bernard de Saintes. Le , il est appelé à Paris, et le suivant, il défend le roi aux Tuileries; arrêté, il est conduit à la prison de l'Abbaye où il est tué lors des massacres du , à Paris.

SourcesModifier