George Peter Alexander Healy

peintre américain

George Peter Alexander Healy, né le à Boston et mort le à Chicago, est un peintre portraitiste américain. Prolifique et célèbre, il travailla entre plusieurs pays, dont la France : il possédait un atelier à Paris à la fin de sa vie.

George Peter Alexander Healy
Image dans Infobox.
Photographie de G.P.A. Healy par Mathew Brady (vers 1850).
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
ChicagoVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Calvary Cemetery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfant
Parentèle
Tiburce de Mare (gendre)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Mouvement
Genres artistiques
Influencé par
Œuvres principales
Abraham Lincoln (d), The PeacemakersVoir et modifier les données sur Wikidata
signature de George Peter Alexander Healy
signature
Grave of George Peter Alexander Healy (1813–1894) at Calvary Cemetery, Evanston.jpg
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

Issu d'une famille d'origine irlandaise installée à Boston, très tôt soutien de sa mère et de sa fratrie du fait de la mort de son père qui travaillait pour la marine-marchande, George Peter Alexander Healy développe un goût et un talent pour le dessin. Encouragé par sa mère, il parvient à faire un voyage éducatif en Europe en 1834 où il reste finalement seize ans. Arrivé à Paris, il entre dans l'atelier d'Antoine-Jean Gros puis croise à Rome Thomas Couture qui l'influence. Il expose deux portraits au Salon de Paris en 1836[1]. Il est de nouveau au Salon, régulièrement, de 1837 à 1845, puis en 1850 et 1855, année où il reçoit une médaille de seconde classe pour un portrait de groupe, Franklin plaidant la cause des colonies américaines devant Louis XVI[2]. Il est élu membre de l'Académie américaine des beaux-arts en 1843[3],[4].

De 1855 à 1869, il réside à Chicago où il possède son atelier. En 1870-1871, il est à Rome, puis revient à Paris où il réside durant près de vingt ans.

 
Healy dans son atelier parisien, photographie, v. 1884-1894 (National Gallery of Art).

Parmi ses portraits d’individus éminents figurent ceux de Daniel Webster, Henry Clay, John Caldwell Calhoun, Arnold Henri Guyot, William Henry Seward, Louis-Philippe Ier et les présidents des États-Unis de John Quincy Adams à Ulysses S. Grant. Healy est aussi l’auteur d’un célèbre portrait présidentiel d’Abraham Lincoln en 1877, inspiré de sa propre peinture composée en 1868, The Peacemakers.

Il avait épousé Louisa Phipp (morte en 1874) ; le couple eut trois filles, dont Agnès Louisa (1842-1915), épouse de l'artiste Tiburce de Mare, Edith, et Mary, autrice connue en France sous le nom de plume « Jeanne Mairet »[5].

Sa dernière apparition au Salon des artistes français date de 1890, il y expose deux portraits, ceux de Jules Simon et Whitelaw Reid[6].

En 1892, Healy revient à Chicago, où il meurt le 24 juin 1894.

Sélection de tableauxModifier

Notes et référencesModifier

  1. Fiche exposant Salon de 1836, base salons du musée d'Orsay.
  2. Fiche œuvre exposée Salon de 1855, base salons du musée d'Orsay.
  3. « Healy, George P.A. », in: Hugh Chisholm (dir.), Encyclopædia Britannica (11th ed.), Cambridge University Press, 1911.
  4. Leigh Harrison Hunt, « George Peter Alexander Healy », in: Charles Herbermann (dir.). Catholic Encyclopedia, New York, Robert Appleton Company, 1913.
  5. Fiche généalogique avec sources états-civils, consultable sur Geneanet.
  6. Fiche exposant SAF 1890, base salons du musée d'Orsay.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :