Ouvrir le menu principal
Geoffroy III de Vendôme
Titre de noblesse
Comte de Vendôme
-
Prédécesseur
Geoffroy II de Vendôme et Euphrosine de Nevers (d)
Successeur
Biographie
Décès
Activité
Père
Mère
Euphrosine de Nevers (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Mathilde de Châteaudun (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Jean Ier de Vendôme
Geoffroy de Vendôme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Geoffroy III de Preuilly, dit Grisegonel, († 1145), comte de Vendôme (1102-1137), fils de Geoffroy II et d'Euphrosine de Vendôme.

Encore mineur à la mort de son père, il devient comte de Vendôme sous la tutelle de sa mère. Majeur en 1105, il combattit bientôt Thibaut IV, comte de Blois qui le fit prisonnier. Ce furent les moines de l'Abbaye de la Trinité qui payèrent sa rançon.

Cela ne l'empêcha pas d'avoir des démêlés avec ces derniers en 1108. Les moines ayant violé l'immunité du château, il s'empara du Bourg-Neuf qui appartenait à l'abbaye. Mais Geoffroy finit par reconnaître les droits de l'abbaye.

En 1120, sous la bannière de son suzerain Foulque V comte d'Anjou, il prit part à la guerre de Louis VI le Gros contre les Anglais en Normandie. Ayant réussi à épargner la profanation aux reliques de sainte Opportune et de saint Chrodegand lors du pillage de l'abbaye d'Almenesches près d'Alençon, il obtint le droit de les rapporter à la collégiale Saint Georges.

En 1133, en combattant Sulpice II d'Amboise, il fut à nouveau fait prisonnier et ne fut libéré que l'année suivante.

En 1137, il part combattre en Palestine, laissant son comté à son fils Jean Ier et meurt en 1145 à son retour.

De son épouse Mathilde d'Alençon, fille d'Hugues III de Châteaudun, dit d'Alençon ou de Bellême ou de Domfront par sa mère Adelise de Domfront, vicomte de Châteaudun, et d'Agnès de Fréteval, il eut :

BibliographieModifier