Gauting

commune allemande

Gauting
Gauting
Blason de Gauting
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de Bavière Bavière
District
(Regierungsbezirk)
Haute-Bavière
Arrondissement
(Landkreis)
Starnberg
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
11
Code postal 82131
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
09 1 88 120
Indicatif téléphonique 089
Immatriculation STA
Démographie
Population 20 552 hab. ()
Densité 370 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 04′ 04″ nord, 11° 22′ 26″ est
Altitude 564 m
Superficie 5 551 ha = 55,51 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bavière
Voir sur la carte topographique de la Bavière
City locator 14.svg
Gauting
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Gauting
Liens
Site web www.gauting.de

Gauting est une commune de Bavière (Allemagne), située dans l'arrondissement de Starnberg, dans le district de Haute-Bavière, et arrosée par la Würm.

QuartiersModifier

Gauting est composé de onze quartiers (Ortsteile) : Gauting, Buchendorf, Grubmühl, Hausen, Königswiesen, Mitterwies, Oberbrunn, Oberwies, Reismühl, Stockdorf et Unterbrunn[1].

HistoireModifier

Sous l'Empire romain, Gauting désignait le pont de la voie romaine reliant Partenkirchen au Nord, franchissant la Würm, et l'avant-poste qui contrôlait ce pont. Son identification avec l'étape romaine de Bratananium, sur la voie romaine entre Salzbourg et Augsbourg a été récemment contestée[2],[3],[4]. La colonisation romaine est bien attestée archéologiquement. La découverte la plus spectaculaire, remontant à 1930, est un entrepôt de jarres romaines, comportant 40 vases intacts et 200 vases brisés. On a mis au jour ensuite des thermes, des ateliers, et maisons et un cimetière avec quantités d'artefacts.

Après l'évacuation des Romains au Ve siècle, et la recolonisation du pays par les Bavarii, la première mention certaine de l'actuelle Gauting date du VIIIe siècle. Un vestige significatif de cette période est un cimetière comportant plusieurs centaines de tombes. Le toponyme, qu'on peut traduire approximativement par « chez Godon et sa tribu », prend des formes variables jusqu'au XVIIIe siècle, bien que la graphie actuelle se trouve déjà au Moyen Âge : Goutingen (753), Cotingas (776), Goddinga (778), Cuittinga (800), Cotingas (809), Cotingun (822), Gotinga (856), Gotzingun (948), Kotingun (957), Gutingen (1048), Cotzingen (1098), Gutingin (1150), Gutingen (1130), Guttingen (1164), Gautingen (1296), Gauttingen (1342), Gauting (1312, 1368 et 1372), Gautting (1409 et 1465 selon Wolfgang Krämer). À l'époque des Bavarii, le hameau ne comptait sans doute guère plus de 30 à 40 habitants[5].

JumelagesModifier

Gauting est jumelée avec :

PersonnalitésModifier

  • Hugo Junkers (1859-1935) à Gauting, ingénieur, pionnier de la construction aéronautique, mort à Gauting.
  • Leo Putz (1869-1940), peintre, a vécu à Gauting.
  • Minna Beckmann-Tube (1881-1964), peintre et chanteuse d'opéra, morte à Gauting.
  • Erich Schilling (1885-1945), dessinateur et caricaturiste, a vécu et est mort à Gauting.
  • Michael Schmaus (1897-1993), théologien catholique, mort à Gauting.

RéférencesModifier

  1. « Alle Orte der Gemeinde Gauting » Bayerische Landesbibliothek Online, consultée le .
  2. (de) Recension critique d'une controverse
  3. Cf. Hans Bauer, Die römischen Fernstrassen zwischen Iller und Salzach nach dem Itinerarium Antonini und der Tabula Peutingeriana. Neue Forschungsergebnisse zu den Routenführungen., Munich,  ; Artur Adam, « Römische Reisewege und Stationsnamen im südöstlichen Deutschland », Beiträge zur Namensforschung, 11e série,‎ , p. 1–59 ainsi que Konrad Miller, Iternaria Romana. Römische Reisewege anhand der Tabula Peutingeriana dargestellt., Stuttgart, .
  4. « Routenskizzen von Hans Bauer », sur Hans Bauer-Erding (consulté le 18 octobre 2016)
  5. D'après Wolfgang Krämer, Geschichte der Gemeinde Gauting einschließlich der Hofmarken Fußberg und Königswiesen nebst Grubmühle, Reismühle und Gemeinde Stockdorf sowie der Schwaigen Kreuzing und Pentenried, Commune de Gauting, .