Gauche révolutionnaire (1935-1938)

tendance politique de la SFIO (1935-1938)
Gauche révolutionnaire
Histoire
Fondation
Dissolution
Successeur
Cadre
Type
Tendance politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Organisation
Fondateur
Organisation mère

La Gauche révolutionnaire (GR) était une tendance de la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO, parti socialiste) de 1935 à 1938.

HistoriqueModifier

La Gauche révolutionnaire a été fondée en 1935 autour de Marceau Pivert, comme tendance regroupant les éléments les plus à gauche de la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO). La Gauche Révolutionnaire était majoritaire au sein de la fédération de la Seine, la plus importante du parti. La tendance, de plus en plus opposée à la politique de la direction, est exclue en et la plupart de ses membres fondent alors le Parti socialiste ouvrier et paysan (PSOP).

Les résultats des motions Gauche révolutionnaire au sein de la SFIO étaient en progression constante : 11 % en , 13,5 % en , 16,5 % en , et 21,5 % en — juste avant la scission (la SFIO comportant à l'époque entre 200 000 et 300 000 adhérents).

La Gauche révolutionnaire éditait un bulletin du même nom destiné aux adhérents de la SFIO, ainsi que plusieurs journaux successifs : Masses, Le Drapeau rouge (présenté comme « organe du socialisme révolutionnaire »), et Les Cahiers rouges.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier