Ouvrir le menu principal

Le Mont-Dore
Image illustrative de l’article Gare du Mont-Dore
Façade de la gare du Mont-Dore
Localisation
Pays France
Commune Le Mont-Dore
Coordonnées géographiques 45° 34′ 46″ nord, 2° 48′ 17″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Auvergne-Rhône-Alpes
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Laqueuille au Mont-Dore
Voies 2 + voies de service
Quais 2
Altitude 1009 m

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Le Mont-Dore

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

(Voir situation sur carte : Puy-de-Dôme)
Le Mont-Dore

La gare du Mont-Dore est une gare ferroviaire française de la ligne de Laqueuille au Mont-Dore, située sur le territoire de la commune du Mont-Dore dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1899 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO). C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes et Fret SNCF.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

La gare en impasse du Mont-Dore est située au point kilométrique 456,623[1] de la ligne de Laqueuille au Mont-Dore, après la gare de La Bourboule. Son altitude est de 1 050 m.

HistoireModifier

La gare est mise en service le 1er juin 1899 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne de Laqueuille au Mont-Dore[2].

La gare proposait jusqu'à trois départs directs vers Paris (l'été), deux via Montluçon (un de jour et un de nuit, avec couchettes, circulant également pendant la saison du ski) et un rapide diurne par Clermont-Ferrand (train Corail Le Thermal, supprimé en 2006), ainsi qu'un aller-retour quotidien (l'été) vers Bordeaux et Lyon, mais également vers Marseille (Le Cévenol). Tous ces services ont disparu au fil des ans.

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Le guichet de la gare est fermé le 29 avril 2016 et la gare est provisoirement rebaptisée "Arrêt routier le Mont Dore"[3]. L'ancien bâtiment voyageurs, après avoir été mis en location, accueille finalement depuis fin 2018 une société de location de skis.

DesserteModifier

Une rotation d'autorail a existé jusqu'en , mais s'est arrêté en raison de problèmes de shuntage du matériel (des X 73500). Depuis lors, ces trains sont remplacés par un autocar TER[3].

IntermodalitéModifier

Un parking pour les véhicules y est aménagé devant la gare. Un service d'autocar TER Auvergne effectue la desserte : ligne Laqueuille - Le Mont-Dore et Clermont-Ferrand - Le Mont-Dore[3].

Service des marchandisesModifier

La gare de Mont-Dore est ouverte au service du fret[4] (service limité à la desserte d'installations terminales embranchées).

Galerie de photographiesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, volume 2, La Vie du Rail, août 2011, (ISBN 978-2-918758-44-0), page 69.
  2. Jacques Poisson, « Le voyage aux eaux. Histoire de la desserte ferroviaire des stations thermales », Revue d'histoire des chemins de fer [En ligne], 31 | 2004, mis en ligne le 8 avril 2011, consulté le 3 août 2013. URL : http://rhcf.revues.org/700
  3. a b et c Site SNCF TER Auvergne : Gare de Mont-Dore [1] (consulté le 4 mai 2016).
  4. Site Fret SNCF : la gare du Mont-Dore.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier