Ouvrir le menu principal

Gare de triage de Woippy

gare ferroviaire française
Ne doit pas être confondu avec Gare de Woippy.

Triage de Woippy
Image illustrative de l’article Gare de triage de Woippy
Localisation
Pays France
Commune Woippy, Maizières-lès-Metz
Coordonnées géographiques 49° 10′ 48″ nord, 6° 09′ 29″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service Fret SNCF
Triage
Caractéristiques
Ligne(s) Ligne de Metz-Ville à Zoufftgen
Historique
Mise en service 1963

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Triage de Woippy

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Triage de Woippy

Géolocalisation sur la carte : Moselle

(Voir situation sur carte : Moselle)
Triage de Woippy

Le triage de Woippy est actuellement la plus grande gare de triage française en activité. Elle est située sur le territoire des communes de Woippy et de Maizières-lès-Metz, au nord de Metz, dans le département de la Moselle.

Situation ferroviaireModifier

Le triage de Woippy est situé au point kilométrique (PK) 164,00 de la ligne de Metz-Ville à Zoufftgen entre les gares de Woippy et de Maizières-lès-Metz.

HistoireModifier

Dans les années 1950, l'arrondissement SNCF de Metz comptait trois gares de triage : Metz-Sablon, Conflans - Jarny et Florange. Le besoin d'un « super triage » est principalement du au fort accroissement du trafic ferroviaire et à l'impossibilité d’agrandir les trois triages existants. En 1962, le nombre de wagons chargés dans l'arrondissement de Metz était de 2,4 millions, soit 1/6 du trafic total de la SNCF, pour 77 millions de tonnes soit 1/3 du tonnage transporté pour l'ensemble de la SNCF.

Le site choisi pour la construction du nouveau triage se trouve entre Metz et Thionville, sur la ligne (Luxembourg) Zoufftgen - Bâle.

Les travaux débutent à l'été 1959 et la gare est mise en service entre le 26 mai 1963 et le 31 mai 1964.

En 1965, le triage de Woippy expédiait en moyenne 2 900 wagons par jour. Affecté au régime ordinaire (RO), il regroupe les remises de la zone sidérurgique de Lorraine[1].

Dès 1966, deux voies de réception et quatre voies d'attente au départ sont ajoutées.

Le 2 juin 1970, le triage de Woippy a expédié 4 224 wagons.

En juin 1994, le triage de Woippy avait expédié 49 684 wagons. Dans les années 1990, il recevait environ 90 trains par jour, expédiait 2 300 wagons quotidiennement et employait 286 cheminots (650 en comptant les équipes de l'équipement, du matériel et du dépôt).

CaractéristiquesModifier

Sur une superficie de 114 hectares, le triage de Woippy compte environ 160 km de voies et s'étend sur 5,2 km de long pour 370 mètres de large.

Cinq postes d'aiguillage contrôlent les 400 aiguillages du site dont les installations sont principalement réparties en quatre faisceaux : un faisceau de réception de 14 voies de 790 mètres, un faisceau de débranchement de 48 voies (860 à 920 mètres), un faisceau de départ de 12 voies (750 mètres) et un faisceau relais de 8 voies (775 à 800 mètres).

Le document de référence du réseau ferré national (DRR) de 2020 indique que Woippy est l'une des cinq gares de triage à la gravité du réseau[2]. La version 2019 de ce même document indique que la gare dessert 8 installations terminales embranchées (ITE)[3].

Notes et référencesModifier

  1. [à propos du RA et du RO, page 2, sur le forum LR Presse (consulté le 9 mars 2019).
  2. Document de référence du réseau ferré national - Horaire de service 2020, page 49, SNCF Réseau.
  3. DRR - Horaire de service 2019, Annexe 8.4 - Localisation des installations terminales embranchées, sur le site de SNCF Réseau (consulté le 19 janvier 2019).

Voir aussiModifier