Ouvrir le menu principal

Gare de Senozan

gare ferroviaire française

Senozan
Image illustrative de l’article Gare de Senozan
Localisation
Pays France
Commune Senozan
Adresse Route de la Gare
71260 Senozan
Coordonnées géographiques 46° 23′ 32″ nord, 4° 52′ 16″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Bourgogne-Franche-Comté
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles
Voies 2
Quais 2
Altitude 185 m
Historique
Mise en service
Architecte Alexis Cendrier

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Senozan

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

(Voir situation sur carte : Bourgogne-Franche-Comté)
Senozan

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

(Voir situation sur carte : Saône-et-Loire)
Senozan

La gare de Senozan est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, située sur le territoire de la commune de Senozan, dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Elle est mise en service en 1854, par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Lyon (PL).

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), du réseau TER Bourgogne-Franche-Comté, desservie par des trains express régionaux.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 185 mètres d'altitude, la gare de Senozan est située au point kilométrique (PK) 429,173 de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, entre les gares de Fleurville - Pont-de-Vaux et de Mâcon-Ville.

HistoireModifier

La « station de Sénozan » est mise en service le 10 juillet 1854 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Lyon (PL), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Chalon (Saint-Côme) à Lyon (Vaise) de sa ligne de Paris à Lyon[1].

 
La gare dans la première moitié du XXe siècle.

Comme toutes les gares intermédiaires d'origine de la ligne, elle comporte un bâtiment voyageurs dû à l'architecte de la Compagnie PL Alexis Cendrier[2].

En 1865 il est prévu d'y construire un hangar pour abriter les marchandises qui sont actuellement exposées aux intempéries[3].

Après quelques plaintes, provenant des clients du service marchandises, les quais couverts et découverts sont agrandis et remplacés en 1883[4].

La gare de Sénozan figure dans la nomenclature 1911 des gares, stations et haltes, de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM)[5]. Elle porte le no 9 de la ligne de Paris à Marseille et à Vintimille (4e Section)[6]. C'est une gare ouverte partiellement au service Grande Vitesse (GV) et Petite Vitesse (PV)[7].

En 1914, les travaux d'établissement d'une voie de service paire sont terminés[8].

En 1922, l'aménagement du bâtiment est modifié et un « bureau restant » est créé[9].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre. Elle dispose d'un automate pour l'achat de titres de transport[10].

DesserteModifier

Senozan est une halte voyageurs du réseau TER Bourgogne-Franche-Comté, desservie par des trains express régionaux de la relation : Chalon-sur-Saône - Mâcon-Ville[10].

IntermodalitéModifier

Le stationnement des véhicules est possible à proximité de l'ancien bâtiment voyageurs.

Patrimoine ferroviaireModifier

L'ancien bâtiment voyageurs et l'ancienne halle à marchandises sont toujours présents, bien qu'inutilisés par le service ferroviaire.

Notes et référencesModifier

  1. François et Maguy Palau, « 1.22 Chalon (Saint Côme)-Lyon (Vaise) : 10 juillet 1854 », dans Le Rail en France : Le Second Empire, Tome 1, 1852-1857, Palau, Paris, 1998 (ISBN 2-950-94211-3), p. 79
  2. François Poupardin, « Les bâtiments voyageurs édifiés le long de la ligne impériale », Revue d’histoire des chemins de fer [En ligne], 38 | 2008, mis en ligne le 10 mai 2011, consulté le 24 septembre 2013. URL : http://rhcf.revues.org/404
  3. Site Gallica, « Chemins de fer concédés », dans Rapports et délibérations - Conseil général, Saône-et-Loire, 1865, p. 140 intégral (consulté le 22 septembre 2013).
  4. Site Gallica, « Travaux neufs et service e la voie : ligne de Paris à Lyon », dans Rapports et délibérations - Conseil général, Saône-et-Loire, 1883/08, p. 191 intégral (consulté le 22 septembre 2013).
  5. Site gallica.bnf.fr, Nomenclature des gares, stations et haltes du Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée, 1911 : Nomenclature des gares, stations et haltes, par ordre alphabétique p. 44 intégral (consulté le 22 septembre 2013)
  6. Nomenclature gares PLM, 1911, Nomenclature par ordre Topographique p. 80 intégral (consulté le 22 septembre 2013)
  7. Nomenclature gares PLM (explication des renvois), 1911, p. 5 lire (consulté le 22 septembre 2013)
  8. Site Gallica, « Travaux terminés : ligne de Paris à Lyon », dans Rapports et délibérations - Conseil général, Saône-et-Loire, 1914/08, p. 152 intégral (consulté le 22 septembre 2013).
  9. Site Gallica, « Gare de Senozan », dans Rapports et délibérations - Conseil général, Saône-et-Loire, 1922/08, p. 190 intégral (consulté le 22 septembre 2013).
  10. a et b Site SNCF TER Bourgogne : Gare de Senozan lire (consulté le 22 septembre 2013).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier



Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Chalon-sur-Saône Fleurville - Pont-de-Vaux TER Bourgogne-Franche-Comté Mâcon-Ville Mâcon-Ville